Politique

Scandales et assurance-emploi retiennent l'attention du bloquiste Fortin

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
La réforme de l'assurance-emploi, qui a amené plusieurs manifestations en Gaspésie, est entrée en vigueur en janvier 2013. C'est le fait marquant de 2013, selon Jean-François Fortin

La réforme de l'assurance-emploi, qui a amené plusieurs manifestations en Gaspésie, est entrée en vigueur en janvier 2013. C'est le fait marquant de 2013, selon Jean-François Fortin Photo : Antoine Rivard-Déziel

MATANE – Le député bloquiste de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, Jean-François Fortin, trace un « bien triste bilan » de la dernière année sur la scène politique fédérale. 

« Le manque d'éthique de notre gouvernement a dégénéré dans de nombreux scandales et de nombreuses allégations tant à la fois des députés que des sénateurs conservateurs et même des libéraux. Certains conservateurs ont même été expulsés de la Chambre haute », souligne le député Fortin.

Selon lui, le scandale du Sénat a occulté d'autres enjeux au cours de la dernière session qui auraient pu être amenés sur la place publique.

Réforme de l'assurance-emploi

La réforme de l'assurance-emploi, qui est entrée en vigueur en janvier 2013, a été le plus gros dossier de la dernière année

« On a vu les craintes que nous avions se matérialiser », analyse M. Fortin.

Il souligne que de nombreux travailleurs qui ont terminé leur emploi se sont présentés à son bureau et ont souligné les impacts sur leur vie professionnelle. « Certains travailleurs ont eu à accepter des emplois à l'extérieur de la région, à quitter parce qu'on leur disait de manière très claire '' vos prestations allaient être coupées'' », explique M. Fortin.

La Gaspésie demeure perdante selon lui : « On peut constater que le gouvernement a peu d'écoute envers le Québec, envers les régions et envers la Gaspésie », dit-il.

Candidature à la direction du Bloc?

Avec le départ de Daniel Paillé en raison de problèmes de santé, le nom de Jean-François Fortin vient immédiatement à l'esprit.

Le bloquiste avait subi la défaite lors de dernière la course à la direction, tenue en 2011, afin de remplacer Gilles Duceppe.

Sera-t-il de la prochaine course?

« Il est encore trop tôt. C'est une démarche sérieuse. Le temps des fêtes est à propos pour une période de réflexion », explique M. Fortin.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.