Politique

Rocher-Percé : les priorités 2013

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Percé, la cimenterie de Port-Daniel, la démographie et la forêt sont les grandes priorités de 2013 de la préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier

Percé, la cimenterie de Port-Daniel, la démographie et la forêt sont les grandes priorités de 2013 de la préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier Photo : Thierry Haroun

Quelles seront les priorités des élus de la MRC du Rocher-Percé sur le plan économique, touristique et social? GRAFFICI.CA fait le point avec la préfète, Diane Lebouthillier.

Les dossiers ne manquent pas sur ce territoire qui s'étend sur des dizaines de kilomètres de Port-Daniel à Fort-Prével. Sur le plan du développement touristique, Percé sera au coeur des préoccupations de la préfète. «À percé, il y a plusieurs projets majeurs sur la table dont les investissements nécessaires sont évalués à plus de 130 millions de dollars. Je pense par exemple [à la reconstruction] de la promenade, au projet de l’enfouissement des fils [au centre du village] ou encore au projet [Géoparc] du Mont Saint-Anne».

À ce titre, rappelons que la coopérative qui doit voir à la réalisation de cette initiative récréotouristique a été mise sur pied récemment. Les membres de la coopérative ont à ce jour amassé 110 000$ qui serviront de mise de fonds du milieu dans le cadre du financement du projet estimé à 7,7 millions de dollars, et qui devrait voir le jour d’ici trois ans.

Sur le plan économique, le déploiement de la cimenterie à Port-Daniel est en haut de la pile de Diane Lebouthillier, qui compte apporter toute l'aide nécessaire à ce projet d'envergure de plus de 700 millions de dollars. «On sait que les impacts de la cimenterie seront majeurs pour nos municipalités et nous allons poursuivre notre soutien à ce projet.»

En ce qui concerne les ressources naturelles, le nouveau régime forestier qui entre en vigueur le 1er avril inquiète la préfète, qui craint les impacts négatifs de la mesure mettant aux enchères 25% du volume forestier public.

Cette dernière promet d'appuyer les entreprises forestières qui souhaitent que cette mesure soit abolie. «On appuie les entreprises dans leur démarche et on demande à la ministre des Ressources naturelles [Martine Ouellet] de les écouter et de protéger nos emplois en forêt.»

Les enjeux sociaux

Les enjeux démographiques et du vieillissement de la population recevront également une attention toute particulière, assure Mme Lebouthillier. «La démographie est un enjeu important dans notre MRC. Je pense par exemple à la municipalité de Grande-Rivière, où il est estimé que, dans 12 ans, 40% de sa population aura plus de 65 ans. Et dans 12 ans, c’est comme dire demain. Vous comprendrez que c’est majeur».

1 commentaire

LUC GIONEST a écrit le 11 janvier 2013

je voudrais bien connaitre les suposés impacts negatifs que le nouuveau regime forestiers pourraient bien avoir sur la mrc rocher percé , alors que notre mrc ne possede plus aucun volume de bois a transformer...mme leboutillier voudrait elle protéger les industries forestieres des autres mrc alors que celle ci ont pratiquement mis a nue notre mrc en la depouillant de son dernier approvisionnement forestier par l entremise de ses amis liberaux ......

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.