Révolutions Cap-Chat se transforme en festival de trois jours

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Révolutions Cap-Chat revient pour une deuxième édition au pied de la grande éolienne. Sa durée et les activités ont été augmentées. L’événement se tiendra du 20 au 22 juillet.

Révolutions Cap-Chat revient pour une deuxième édition au pied de la grande éolienne. Sa durée et les activités ont été augmentées. L’événement se tiendra du 20 au 22 juillet. Photo : Johanne Fournier

Chapeauté par un organisme à but non lucratif qui vient d’être spécialement constitué pour l’événement, Révolutions Cap-Chat revient cet été, mais sous la forme d’un festival d’une durée de trois jours.

L’événement se tiendra encore une fois au pied de la grande éolienne de Cap-Chat, Éole. Pour cette deuxième édition, le public est convié les 20, 21 et 22 juillet, au lieu de la mi-août comme l’an dernier. Les 24 heures de musique électro en continu reviendront, mais les deux autres journées seront consacrées au Festigrimp et à un festival de films. Celui-ci s’ouvrira dès le 18 juillet, mais sera réservé aux participants du concours.

Trois volets

«Les 24 heures de musique électro réuniront des DJ et des VJ, explique la directrice administrative du conseil d’administration du nouvel organisme, Jinny St-Pierre. Il y aura non seulement de la musique, mais aussi des projections vidéo en continu.» Selon elle, le volet de l’événement devrait regrouper une dizaine de DJ et de VJ.

Comme l’an dernier, les organisateurs annoncent la participation d’artistes du cirque et de spécialistes en effets spéciaux. Selon la porte-parole, la programmation officielle devrait être annoncée lors d’une conférence de presse d’ici deux semaines.

Comme l’an dernier, les concepteurs de l’événement promettent d’illuminer la grande éolienne sur toute sa hauteur. Mais lors de la première édition, elle n’avait été que faiblement éclairée à la base, tout comme l’ensemble du site. «C’est tout un tour de force d’illuminer une structure aussi haute, se défend Mme St-Pierre. Chose certaine, on travaille pour avoir un rideau LED afin de mieux éclairer le site.»

À l’issue de la première édition, l’un des responsables, Jean-Louis Chaumel, avait affirmé que l’organisation projetait d’inviter des groupes de musique connus, tels Bran Van 3 000 ou Radio Radio. «On est actuellement en pourparlers avec des artistes, précise Mme St-Pierre. On l’annoncera ultérieurement.»

Le volet comportant un festival de films présentera les courts-métrages réalisés en marge des concours Kino Cabaret «Petites vues et grande nature» ainsi que «Petits Kinos». Le premier s’adresse aux vidéastes amateurs, tandis que le deuxième est destiné aux jeunes vidéastes en herbe, âgés de 6 à 18 ans et aux familles.

Le Festigrimp s’adressera à tous les grimpeurs expérimentés qui désirent escalader la structure de 120 mètres. Les hommes-araignées du Groupe de recherche et d’intervention en milieux périlleux (GRIMP) feront également des démonstrations d’escalade et de rappel dans le mât de la plus haute éolienne à axe vertical au monde.

Festival vert

Les organisateurs qualifient l’événement d’éco-responsable. «Révolutions Cap-Chat est le festival le plus vert du Canada», peut-on lire sur le site Internet.

Le camping de type sauvage sera encore offert gratuitement. «En étant tout près des installations, pas besoin d’utiliser sa voiture: économie d’essence et réduction de gaz à effet de serre garanties», stipule le site Web.

Comme autre moyen visant à réduire l’empreinte écologique, le comité organisateur fait la promotion d’un éco-transport. Il s’agira d’un autobus nolisé qui partira de Montréal, à destination de Cap-Chat. Les réservations sont nécessaires. De plus, un minibus fera la navette chaque heure, pendant la durée des 24 heures de musique électro, entre le site et Sainte-Anne-des-Monts, en passant par Cap-Chat.

Outre l’inscription au concours de films qui est de 10 $ par équipe, il y aura deux catégories de tarifs pour pouvoir prendre part aux activités. Selon la responsable des communications, Caroline Allen, le tarif sera possiblement de 25 $ pour les gens de la région et de 35 ou 40 $ pour les autres. L’an dernier, il en coûtait 35 $ pour accéder au site d’Éole pendant les 24 heures que durait l’événement, un tarif qui avait été considéré exagérément élevé par certains visiteurs.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.