Agriculture, pêcheries et alimentation

Restauration : deux entreprises sévèrement sanctionnées

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le restaurant-bar Le Bourlingueur du Carrefour Gaspé, à Gaspé, a reçu une amende salée en 2013 à titre de récidiviste sur la salubrité des aliments.

Le restaurant-bar Le Bourlingueur du Carrefour Gaspé, à Gaspé, a reçu une amende salée en 2013 à titre de récidiviste sur la salubrité des aliments. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Deux entreprises du secteur de la restauration de la Côte-de-Gaspé ont reçu les deux tiers des amendes émises par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) en 2013, à la suite d'inspections effectuées dans les cuisines des établissements.

Le restaurant-bar Le Bourlingueur, du Carrefour Gaspé, à Gaspé, a reçu un troisième constat d'infraction en l'espace de 18 mois pour avoir « détenu en vue de la vente, un produit altérable à la chaleur sans le maintenir constamment à une température interne et ambiante ne dépassant pas 4 °C jusqu'à sa livraison au consommateur ».

Puisqu'il s'agit d'une deuxième récidive, le MAPAQ a remis une amende de 1250 $.

Le jugement a été rendu le 27 novembre 2013. L'infraction avait été relevée le 19 mars 2012.

Le Bourlingueur avait déjà été condamné le 27 juin 2012 à deux infractions similaires pour des gestes survenus en 2010.

Les amendes avaient été respectivement de 250 $ et 750 $.

Opération sans permis

Les inspecteurs du MAPAQ se sont rendus également au restaurant familial Chez Jeannine, de Cap-des-Rosiers, le 3 août 2011. Ils ont constaté que l'opératrice de l'établissement, Jeannine Chouinard, « exploitait un lieu où est exercée l'activité de restaurateur sans être titulaire d'un permis en vigueur ».

Mme Chouinard a été condamnée à 2000 $ lors du  jugement, rendu le 17 octobre 2013.

L'exploitant, qui opérait à la date de l'infraction, a cessé ses opérations.

D'autres infractions

Au total, huit entreprises gaspésiennes ont été sanctionnées en 2013 pour différentes infractions à la sécurité alimentaire, pour un montant global de 5250 $.

Le resto-bar-spa L'acayenne de CIME Aventures de Bonaventure, a reçu une contravention de 750 $ pour avoir « détenu en vue de la vente un produit destiné à la consommation humaine qui était impropre à la consommation ».

Parmi les faits reprochés aux autres exploitants, on note l'omission de porter un filet ou un bonnet couvrant les cheveux et de ne pas avoir gardé des aliments à la bonne température.

Ces cinq autres établissements ont reçu des constats d'infraction de 250 $ chacun.

5 commentaires

Melanie a écrit le 14 février 2014

C'est vrai qu'il y a beaucoup de restaurant, que les employés n'ont pas de net et qui manipule l'argent et la nourriture sans ce laver les mains.

Jo Laflamme a écrit le 12 février 2014

Nik é Pik a passé ltest guys BIGGGG UPP

Jo Laflamme a écrit le 12 février 2014

Nik é Pik a passé ltest guys BIGGGG UPP

lolipop a écrit le 12 février 2014

Le bourlingueur.. C'est le restaurant à coté des terrains de prestige ca !? HAHAHahah

Diane a écrit le 11 février 2014

C'est un devoir envers nous les citoyens de nous confirmer le noms des restaurants fautifs pour nous mettre en garde....................

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.