Réparation du rail : le MTQ analyse la demande de la SCFG

Par Gilles Gagné, journaliste, graffici.ca
Le train de Via Rail ne circule plus entre New Carlisle et Gaspé depuis maintenant un an.

Le train de Via Rail ne circule plus entre New Carlisle et Gaspé depuis maintenant un an. Photo : Gilles Gagné

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) analyse présentement la demande de la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) d’augmenter les subventions visant à rétablir à court et à long terme le service ferroviaire sur l’ensemble du réseau de la péninsule.

La Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) dispose présentement d’un budget de 17 millions de dollars pour entretenir l’emprise ferroviaire, somme qui servira essentiellement à réparer les nombreux ponts caractérisant les 202 milles de voie entre Matapédia et Gaspé.

C’est l’axe New Carlisle-Gaspé, qui pose le plus de problèmes puisqu’une demi-douzaine de ponts localisés entre Port-Daniel et Douglastown sont fermés à la circulation, en attendant des réparations d’importance variable.

La direction de la SCFG a indiqué le 12 décembre que 5,5 millions  ajoutés aux 17 millions annoncés au printemps 2012 seraient suffisants pour rouvrir avant le fin de 2013 la portion New Carlisle-Gaspé. Depuis décembre 2011, il est toutefois de notoriété publique qu’une somme de 93,5 millions doit être injectée en cinq ans sur l’ensemble du réseau pour en assurer la sécurité durant 25 ans.

L'analyse du MTQ

Yann Langlais-Plante, porte-parole de Transports-Québec, note que l’analyse de ce ministère se divise en quatre points.

«Nous regardons la capacité du gouvernement à contribuer financièrement et la cohérence des politiques gouvernementales dans l’aide au transport ferroviaire. Il y a l’opportunité de revoir le modèle d’affaires et la gouvernance de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, la nécessité d’un engagement financier du gouvernement fédéral et le maintien à long terme des services de Via Rail», aborde M. Langlais-Plante.

Quand on lui demande ce que signifie «l’opportunité de revoir le modèle d’affaires et la gouvernance» de la SCFG, il répond qu’il s’agit «de voir comment on peut optimiser l’exploitation» du tronçon qu’elle possède.

Le 12 décembre, le président de la SCFG, François Roussy, a indiqué qu’il faudrait une réponse de Transport-Québec en janvier à propos des 5,5 millions nécessaire à la réouverture des ponts fermés pour que le service ferroviaire reprenne en novembre ou en décembre 2013 entre New Carlisle et Gaspé.

«On a besoin de 10 mois pour faire les travaux. Avec ça [une réponse positive en janvier], le train de Via Rail pourrait revenir à Gaspé avant les Fêtes», note M. Roussy, également maire de Gaspé. Il croit que l’usine LM Wind Power de Gaspé pourrait de plus avoir des pales éoliennes à expédier par rail au début de 2014.

Yann Langlais-Plante précise qu’il est présentement trop tôt pour dire si une réponse sera donnée en janvier à la SCFG.

Les trains de passagers de Via Rail n’ont pas circulé à l’est de New Carlisle depuis le 9 décembre 2011. Un essai pour le passage d’une pale éolienne dans le tunnel de Port-Daniel a été réalisé le 24 juin 2012, mais le train n’est pas allé plus loin. L’essai a été concluant.

Bien que six ponts soient officiellement fermés entre Port-Daniel et Haldimand, François Roussy signale que le train touristique Amiral, présentement en préparation par Rail GD de New Richmond, sera autorisé à passer une fois sur des ponts fermés, en vue d’amorcer sa saison entre Gaspé et Percé, en mai.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.