Politique

Rencontre avec Denis Lebel : les élus ne sont pas rassurés

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
La région paiera plus que sa part des suppressions de postes d’Ottawa, croient les élus gaspésiens, notamment par la fermeture annoncée de la radio maritime de la Garde côtière à Rivière-au-Renard.

La région paiera plus que sa part des suppressions de postes d’Ottawa, croient les élus gaspésiens, notamment par la fermeture annoncée de la radio maritime de la Garde côtière à Rivière-au-Renard. Photo : Geneviève Gélinas

Les élus de la région sortent à moitié déçus d’une rencontre avec le ministre fédéral Denis Lebel à Gaspé, où ils lui ont demandé d’intervenir en faveur de la Gaspésie.

«Je ne vous cache pas que j’avais hâte de vous voir ici, a lancé d’emblée au ministre le maire de Gaspé, François Roussy, au début de la conférence de presse du ministre. Votre intervention est vraiment nécessaire pour le développement de la région.»

Le maire a l’impression que la région paie plus que sa part pour les suppressions de postes de fonctionnaires fédéraux. «On comprend la rationalisation de la fonction publique, dit-il, mais ces décisions ont un impact plus grand et ont été plus dommageables pour la Gaspésie [que pour les grands centres].»

«Décevant»

La rencontre avec le ministre a été «décevante et en même temps, il y a une perspective d’avenir», affirme Bertrand Berger, président de la Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (CRÉGÎM).

M. Berger n’a pas réussi à faire changer d’idée Denis Lebel sur les 11 projets auxquels Développement économique Canada (DEC) a refusé son aide. «Mais il nous a maintes fois répété qu’il fallait continuer à travailler avec le bureau de DEC dans la région.»

Le président de la CRÉ reste sous l’impression que DEC subit «un changement de cap inquiétant».

Planter des graminées sous la neige

Par ailleurs, la décision de DEC de maintenir la date butoir du 31 mars 2013 pour les investissements liés au développement des croisières est «préoccupante», selon Yvan Whittom, consultant en développement pour Chandler. L’aide fédérale pour le Circuit des bâtisseurs, un sentier d’interprétation, n’a été confirmée qu’à la fin mai, malgré  une première demande déposée un an auparavant.

Le temps de lancer  les appels d’offres pour la conception, de réaliser les plans et devis, puis les appels d’offres pour la réalisation, l’hiver est à nos portes. «Tout le monde va commencer à travailler en courant la semaine prochaine, dit M. Whittom. Mais si l’hiver arrive tôt, il va falloir tasser la neige pour planter les graminées!»

À lire aussi

DEC en Gaspésie et aux Îles : 18 millions $ pour 15 projets

Refus de DEC : coup dur pour plusieurs promoteurs de la région

1 commentaire

Hugues Lantin a écrit le 12 octobre 2012

Le fédéral est souvent déconnecté des réalités régionales canadiennes. Le Québec pour le fédéral, c'est une région,que dire de l'Est-du-Québec dans l'immensité du Canada. Le Canada c'est un beau pays mais notre Québec comme pays saurait mieux s'ajuster aux réalités spaciales du monde régional québécois.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.