Récolter du bois pour soi exclusivement !

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Des amendes allant jusqu'à 450 dollars par tige abattue peuvent être émises en cas de non-respect de la réglementation lors des récoltes de bois de chauffage en forêt publique.

Des amendes allant jusqu'à 450 dollars par tige abattue peuvent être émises en cas de non-respect de la réglementation lors des récoltes de bois de chauffage en forêt publique. Photo : Thierry Haroun

La saison de récolte de bois de chauffage en forêt publique en Gaspésie et aux îles est ouverte depuis le 25 août.

Toute personne désireuse de s'engager dans cette activité doit obligatoirement se procurer un permis auprès des unités de gestion du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF). Ceux-ci sont situés à Caplan, Gaspé, Sainte-Anne-des-Monts, Nouvelle, Chandler, Cloridorme, Mont-Louis et Murdochville.

Ce permis permet de récolter, du 25 août au 13 novembre prochain, un maximum  de 22,5 mètres cubes apparents de bois de chauffage (18 cordes de 16 pouces de longueur) au coût de 1,35 $ plus les taxes le mètre cube  apparent. Le MRNF rappelle que la récolte de bois de chauffage est limitée aux  arbres impropres à la production de bois d'œuvre. Comme toutes les autres interventions forestières, cette activité est soumise à des  règles strictes ayant pour but d'assurer la protection des autres ressources du milieu forestier, lit-on dans la documentation officielle.

Pour des fins domestiques

L'ingénieur forestier au MRNF, Marc-André Delorme, souligne à grands traits «que cette récolte est pour des fins domestiques. Une quarantaine de secteurs près des territoires municipaux sont réservés à cette fin. »

M. Delorme rappelle qu’un permis est obligatoire pour récolter du bois en forêt publique. «L'an dernier on a émis 870 permis. À tous les ans, il y a des gens qui récoltent du bois sans permis. Il est interdit de récolter en dehors de la période permise. Il faut aussi respecter la quantité de bois identifié lors de l'achat du permis, ça c'est très important.»

Il précise que des amendes allant jusqu'à 450 dollars par tige abattue peuvent être émises en cas de non-respect de la réglementation. En cas de récidive, l'amende double.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.