Rail : vers des alternatives à l'épandage chimique

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le chemin de fer de la Gaspésie s’étend de Matapédia à Gaspé sur une distance 300 kilomètres.

Le chemin de fer de la Gaspésie s’étend de Matapédia à Gaspé sur une distance 300 kilomètres. Photo : Thierry Haroun

La Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) s'engage à trouver des solutions de rechange à l'épandage d'herbicides chimiques le long de la voie ferrée.

À ce titre, la SCFG a  annoncé lundi à Gaspé lors d'une conférence de presse la mise sur pied d’un comité ayant pour mandat de suivre et de coordonner une étude sur les méthodes alternatives aux herbicides pour le traitement de la végétation dans l’emprise de la voie ferrée.

Concrètement, ce sont plus de 200 000 $ que la SCFG consacrera à cette recherche qui s'échelonnera sur trois ans en collaboration avec la firme Activa. L'idée est de déterminer si une autre méthode est efficace. Le comité réunira des représentants de MRC et de groupes environnementaux, assure le président de société publique François Roussy, ajoutant qu'en attendant, l'épandage aura lieu cet été et l'été prochain pour des raisons de sécurité.

«Nous sommes très sensibles à l’environnement et aux conséquences potentielles de l’usage d’herbicides chimiques pour le traitement de la végétation. C’est pour cette raison que nous initions un programme de recherche ambitieux pour découvrir une méthode plus durable d’assurer la sécurité sur notre réseau. En même temps, il faut être franc et transparent, on devra procéder à l'épandage afin de maintenir le tronçon ferroviaire ouvert». L'épandage aura lieu du 20 au 25 août si la température le permet.

M. Roussy tient toutefois à rappeler que la végétation est un problème récurrent pour tous les chemins de fer en Amérique du Nord et, qu'à l’heure actuelle, les herbicides chimiques sont largement utilisés dans l’industrie ferroviaire. «Ces produits sont utilisés. D'ailleurs, le ministère des Transports, qui est aussi propriétaire d'un tronçon, utilise ces produits pour contrôler la végétation. Des agriculteurs de la Baie-des-Chaleurs utilisent ces herbicides et on s'en servent aussi sur des terrains de golf. Je ne dis pas ça pour justifier son utilisation; au contraire, on fait preuve de bonne volonté et ce qu’on annonce c'est un engagement très clair pour trouver des solutions à terme.»

On rappellera que les MRC du Rocher-Percé et de Bonaventure interdisent l'épandage de tels produits. À défaut de s'y confirmer, des amendes peuvent être données. D'ailleurs, la MRC a donné une contravention de 7 500 $ à la SCFG pour épandage de produits chimiques l'été dernier. Une ardoise qui a été récemment réglée.

À lire aussi

Voie ferrée : encore de l'épandage de produits chimiques

La Société du chemin de fer de la Gaspésie règle ses comptes

Contravention de la Société du chemin de fer impayée

 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.