Quel avenir pour les zones côtières du sud de la Gaspésie?

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le comité ZIP Baie-des-Chaleurs organise des forums publics pour connaître les préoccupations des la population au sujet des zones côtières et marines du sud de la Gaspésie.

Le comité ZIP Baie-des-Chaleurs organise des forums publics pour connaître les préoccupations des la population au sujet des zones côtières et marines du sud de la Gaspésie. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Quelles actions devraient être entreprises pour assurer la conservation et la mise en valeur des zones côtières et marines du sud de la Gaspésie ? C’est la question que posera le comité ZIP Baie-des-Chaleurs à l’occasion de forums publics qui se tiendront la semaine prochaine en Gaspésie.

En mai 1997, l’organisme avait tenu à Carleton un colloque régional au sujet du milieu marin et ses usages. Cet exercice avait permis de mettre sur pied un plan d’action en vue de protéger, réhabiliter et de mettre en valeur le milieu marin sur le territoire situé entre Matapédia et Gaspé.

En tout, 22 projets ont été mis en branle. En 2003, ces projets, dont le comité ZIP est chargé de faire évoluer, ont fait l’objet de quelques modifications à la suite d’une consultation publique.

Dix ans plus tard, les responsables du comité estiment qu’une mise à jour s’impose. La coordonnatrice de l’organisme, Geneviève Lemoyne, souligne que de nombreux projets ont été réalisés et que de nouvelles préoccupations sont apparues. «Le temps est venu pour nous de consulter la population. Nous souhaitons entendre ce que les gens ont à nous dire, écouter leurs préoccupations et, si possible, cibler avec eux de nouveaux projets de conservation», explique-t-elle.

La série de consultations débutera à Nouvelle le 18 mars et se poursuivra le lendemain à Bonaventure. L’exercice reprendra le 20 mars à Chandler. Finalement, le Comité ZIP s’arrêtera à Gaspé le 21 mars. Deux séances, une à 13h et l’autre à 18h30, sont prévues dans chacune de ces municipalités. Les consultations sont ouvertes à tous.

Mme Lemoyne espère que la population répondra à l’appel. Elle affirme que ces rencontres seront déterminantes pour l’avenir de la protection des milieux côtiers du sud de la Gaspésie. «Les discussions déboucheront sur des actions concrètes. Notre dernier plan d’action a permis de mobiliser plusieurs acteurs afin d’en réaliser plusieurs», dit-elle, en faisant notamment référence au projet du marais de la Baie au Chêne à Pointe-à-la-Croix.

À la suite des forums, le comité ZIP mettra sur pied une table de concertation qui aura le mandat d’actualiser son plan d’action en tenant compte des besoins exprimés par les participants. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.