Politique

Québec solidaire prépare le terrain en Gaspésie

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Pour une quatrième fois consécutive, Patricia Chartier se présentera devant les électeurs de Bonaventure sous la bannière de Québec solidaire, lors des prochaines élections.

Pour une quatrième fois consécutive, Patricia Chartier se présentera devant les électeurs de Bonaventure sous la bannière de Québec solidaire, lors des prochaines élections. Photo : Thierry Haroun

Le porte-parole et président de Québec solidaire (QS), André Frappier, était de passage samedi en Gaspésie afin de préparer les membres de son parti aux prochaines élections provinciales. 

M. Frappier a notamment profité de sa rencontre avec l’Association de QS dans Gaspé pour rappeler les grandes orientations de son parti en matière de développement régional, notamment sa proposition de mettre sur pied un fonds d'investissement régional, qui serait financé à même les redevances des exploitations minières. «On souhaite qu'un tel fonds soit créé afin de décentraliser les revenus issus de ces exploitations de sorte à relever l'économie régionale».

Ce dernier a par ailleurs écorché le gouvernement péquiste qui, selon lui, n’a pas tenu promesse concernant le financement du secteur sylvicole. «On parle d'environ 300 emplois qui seraient menacés dans ce secteur, c'est important. En fait, le Parti québécois avait promis d'injecter 35 millions de dollars en sylviculture lors de la dernière campagne électorale sauf que, dans le récent budget, le gouvernement a décidé de couper 25 millions de dollars».

M. Frappier fait également valoir que le PQ n'a toujours pas déposé sa Charte du bois, tel que promis. «Nous proposons la mise sur pied d’une telle charte qui favoriserait l'utilisation du bois dans les constructions locales. Vous savez, il s'agit de mettre l'argent à la bonne place de sorte à soutenir les économies des régions».

125 candidats

Québec solidaire compte présenter des candidats dans les 125 circonscriptions aux prochaines élections, a précisé, André Frappier, dont Patricia Chartier dans Bonaventure. «Je vous confirme que Mme Chartier se représentera. Mais nous n'avons pas de confirmation du candidat dans Gaspé. Nous allons toutefois présenter des candidats dans toutes les circonscriptions. On veut être prêts et ainsi démontrer que Québec solidaire propose de vraies solutions pour les régions», a conclu M. Frappier.

6 commentaires

Gaston Poirier a écrit le 19 mars 2013

Beaulieu : Et, évidemment, le non-interventionnisme va permettre de développer la région...! Franchement, sans coup de barre de l'État et sans volonté politique, une région comme la nôtre est vouée à être le garde-manger (minier, forestier et marin) du pays car le privé n'en a rien à foutre de développer les régions : en autant qu'il empoche! D'où l'importance d'avoir un État qui favorise le développement régional. C'est mon opinion

P.A. Beaulieu a écrit le 19 mars 2013

Monsieur Poirier, aucun parti "de droite" n'a obtenu le pouvoir depuis des décennies au Québec, tous étaient étatistes et fortement interventionnistes, même le PLQ et la CAQ. Cet interventionnisme a nui à la région en la plongeant dans un état de dépendance et QS pousserait encore plus loin.

Gaston Poirier a écrit le 19 mars 2013

P.A. Beaulieu : vous avez probablement un miroir devant vous. Le constat que vous faites comme quoi la gauche ne s'implante pas dans le régions s'applique encore plus à la droite! Sinon, comment expliquer l'absence totale des conservateurs et des caquistes sur la scène régionale? Comment expliquer que les régions élisent très majoritairement des partis de gauche sur la scène fédérale (B.Q. / NPD)? De plus, QS réussit assez bien dans certain comtés comme Bonaventure. Même si je ne suis pas un QS (trop à gauche, trop idéalistico-socialiste et pas assez ouvert à l'idée d'indépendance québécoise à mon goût!). Mais comme vous avez lancé le débat gauche/droite, aussi bien apporter une nuance à vos propos, cher monsieur!

P.A. Beaulieu a écrit le 19 mars 2013

Québec solidaire trouve un terreau fertile sur l'île de Montréal, auprès d'élites branchées et d'intellectuels idéalistes de gauche, mais risque fort de ne pas trouver racine aussi facilement dans le climat gaspésien et ailleurs en région au Québec. La Gaspésie est à mon avis le plus bel exemple de ce qui se produit quand on confie le développement économique et social d'une région à une minorité de gens "éclairés" comme ceux qui évoluent au sein de ce parti de gauche. Le désastre qui touche la Gaspésie depuis plus de 40 ans a été au départ provoqué par des gens de cette même tendance.

Louis-Patrick St-Pierre a écrit le 19 mars 2013

Bonne chance à Québec solidaire et à Mme Chartier dans Bonaventure ! Nous aurons peut-être le plaisir de nous recroiser dans une prochaine campagne.

Jean-Francois Samuel a écrit le 19 mars 2013

Est-ce que ça inclus un pèlerinage à la maison du pêcheur pour toucher les graffitis des felquistes?

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.