Politique

Québec procède à deux autres annonces à Gaspé

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Georges Mamelonet, Marguerite Blais et François Roussy.

Georges Mamelonet, Marguerite Blais et François Roussy. Photo : Thierry Haroun

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, était à Gaspé lundi pour annoncer deux projets à caractère communautaire.

Dans un premier temps, il a été question de la mise sur pied dès septembre prochain d'un carrefour d'information pour les aînés dans la région de la Gaspésie-les-îles. Ce projet totalisant 245 000 $ sur deux ans sera basé au Centre d'action bénévole Le Hauban de Gaspé qui pourra par ailleurs compter sur la collaboration de plusieurs autres organismes communautaires afin de répondre aux besoins spécifiques de chacune des collectivités concernées. Concrètement, cela
signifie que cette initiative aura des points de service également à Grande-Vallée, Sainte-Anne-des-Monts, Chandler, Paspébiac, Maria, Matapédia et aux Îles-de-la-Madeleine. Ceux-ci seront sous la responsabilité de leur centre d'action bénévole respectif. Une initiative qui accompagne les personnes âgées à plusieurs égards, rappelle la ministre responsable des aînés, Marguerite Blais. « Pour favoriser le vieillissement actif, pour briser l'isolement, pour donner de l'information  aux aînés sur les services gouvernementaux. Je crois qu'il est fondamental de garder les aînés chez eux le plus longtemps possible».

Le Carrefour doit être vu comme un service de proximité, d'après la directrice du Centre Le Hauban, Paulette Cummings. «Ce qu'on souhaite, c'est d'être le plus près possible des aînés. C'est très important».

Un nouveau bâtiment

Dans un deuxième temps, Marguerite Blais a procédé à l'annonce d'un octroi de  100 000 $ destiné à la construction d'un nouveau bâtiment visant l'amélioration du milieu de vie intergénérationnel. Ce projet totalise 425 000 $. Le reste du financement est assuré par Hydro-Québec au montant de 115 000 $, 175 000 $ proviennent du legs du 475e anniversaire de la municipalité alors que, pour sa part, la Ville y injecte 35 000 $. Situées près de la patinoire de York, les nouvelles installations seront gérées par la communauté anglophone mais serviront à tous, note le maire, François Roussy. «C'est la communauté anglophone qui va le gérer, qui va l'habiter et l'animer mais la patinoire qui est là sert autant pour les francophones que pour les anglophones. C'est un beau projet intergénérationnel et interculturel».  Également présent, le député de Gaspé, Georges Mamelonet a tenu à saluer le travail de l’ensemble des intervenants
impliqués dans cette initiative communautaire. Le bâtiment devrait ouvrir ses portes à la fin de l'automne.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.