Forêt

Québec annonce 10 M$ en sylviculture

Par Karyne Boudreau, journaliste, graffici.ca
En Gaspésie, le monde de l’aménagement forestier est formé d’une quinzaine d’entreprises employant plusieurs centaines de personnes.

En Gaspésie, le monde de l’aménagement forestier est formé d’une quinzaine d’entreprises employant plusieurs centaines de personnes. Photo : Gracieuseté

NEW RICHMOND — Québec annonce un investissement de plus de 10 millions de dollars accordés aux entreprises sylvicoles dans la région de la Gaspésie-les-Îles-de-la-Madeleine.

Cet argent servira à des travaux d’éclaircie précommerciale et de dégagement, de reboisement, de préparation de terrain, de planification et suivi, d’entretien de chemins, de transport de plants et de débroussaillage.

Soulignant que les forêts sont un moteur économique essentiel pour la région, le ministre délégué aux régions, Gaétan Lelièvre, estime que les bénéfices de cette annonce seront majeurs pour les travailleurs et les entreprises sylvicoles.

« Elle [l’annonce] témoigne de la volonté de notre gouvernement de contribuer au développement économique de notre région et d’y maintenir des emplois », a déclaré M. Lelièvre.

« Plus de 3 000 emplois seront maintenus [au Québec] grâce à ces investissements », a notamment fait remarquer aussi la ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet dans un communiqué émis le 31 janvier dernier à cet effet.

 

Soulagement pour les entreprises sylvicoles

 

Directeur de la coopérative d’aménagement forestier de la Baie-des-Chaleurs, René Babin se dit soulagé de voir que Québec ait maintenu l’investissement par rapport à l’an dernier.

« On est très heureux aussi que l’annonce soit faite aussitôt. Ça va nous permettre de bien planifier notre saison et de rassurer nos travailleurs », souligne M. Babin.

Au cours des prochaines semaines, Rexforêt rencontrera chaque entreprise sylvicole pour présentation de son budget annuel ainsi que la planification des travaux qu’elle aura à réaliser. Rexforêt devrait aussi être en mesure de signer la majorité des contrats annuels avec les entreprises au début du printemps. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.