Politique, Tourisme

Quai de Percé : Québec entend accompagner la municipalité

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Québec suit la situation de près.

Québec suit la situation de près. Photo : Thierry Haroun

PERCÉ - Le gouvernement du Québec s'engage à venir en appui à la Ville de Percé concernant son quai fermé par Pêches et Océans Canada (MPO) en raison de sa désuétude.

Le ministère fédéral a bloqué l'accès à l'infrastructure portuaire mercredi à la surprise de tous en prétextant que des réparations doivent être faites et que d'autres évaluations de la structure doivent être conduites dans les prochains jours.

Ce geste a fait rager les autorités municipales qui ont mis en demeure Ottawa de rouvrir le quai à la circulation piétonnière d'ici ce soir à défaut de quoi, des conséquences s'ensuivront. En réaction, le ministre délégué aux Régions, Gaétan Lelièvre, ne comprend tout simplement pas la décision du MPO.

«Je n'en reviens pas. C'est inimaginable comme situation. Écoutez, on aurait voulu écrire un drame économique pour une région, on n'aurait pas écrit un meilleur scénario que ce qu'on vit présentement avec le gouvernement fédéral à l'égard des Gaspésiens. C'est incompréhensible.»

M. Lelièvre, qui renvoie Ottawa à ses responsabilités, assure que son gouvernement viendra en aide à la municipalité et à la communauté des affaires. Il reste à déterminer le mode opératoire. «La Gaspésie a besoin de Percé sur le plan touristique», note le ministre qui compte s'entretenir sur cette question avec le ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, ainsi qu'avec le cabinet de la première ministre Pauline Marois. «Le quai est de juridiction fédérale et relève du MPO. Il est clair [que le gouvernement du Québec] ne peut pas se substituer au gouvernement fédéral qui devra prendre ses responsabilités», tient à rappeler le ministre Lelièvre.

Par voie de communiqué, l'Office du tourisme du Rocher-Percé s'est dit catastrophé par cette situation qui nuira selon l'organisme à l'industrie touristique régionale.

5 commentaires

Beauchamp a écrit le 7 mai 2013

Allez Mm. Marois faite le votre référendum c'est le temps on n'a crisssement assez de se gouvernement harper, qui veux détruire le québec moi je dis OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Gaston Poirier a écrit le 7 mai 2013

M. LeBouthillier : si votre comptable fait mal sa job, ou si votre employeur ne prélève pas assez de retenues sur votre paie, ce n'est pas la faute au gouvernement! Tout ce que je dis, c'est qu'on paie des impôts à Ottawa mais que notre région n'en revoit pas la couleur... Tout ce qu'on voit de la part du fédéral, c'est l'abandon : presque tous les quais, centre de sécurité maritime, les phares, le Parc Forillon qui ne s'est pas renouvelé depuis 40 ans, l'assurance-emploi, allouette! Ce gouvernement prend notre argent pour injecter dans SES priorités (armée, pétrolières, banques, hyper-sécurité (3 milliards disparus selon le Vérificateur général), etc.), alors qu'il se fout de NOS priorités. Je fais ce constat et j'en arrive à la conclusion qu'on n'a plus besoin du fédéral ; on est capable de s'organiser par nous-mêmes, de gérer nos taxes et impôts selon NOS priorités. À preuve, à chaque fois que le fédéral nous coupe les vivres dans NOS priorités, c'est le Québec qui répare les pots cassés...

Yves leboutillier a écrit le 7 mai 2013

Je tiens à spécifier que cette situation m'attriste énormément et que le fédéral a manqué de doigté dans cette situation. Souhaitons fortement que le tout s'arrangera. Le quai est indispensable a la municipalité de Percé. Nous suivons les développemets avec grand intérêt.

Leboutillier yves a écrit le 7 mai 2013

@mr Poirier, Étrange, je reçois de l'argent du fédéral à chaque retour d'impôt et le gouvernement provincial m'en re-demande à chaque année. Le gouvernement fédéral taxe à 5%, le provincial 9.5... Et vous pensez que ce sera mieux en gérant NOS affaires et ce malgré une redevance de plus de 2 milliards du fédéral au provincial à chaque année? ...Bonne chance !!

Gaston Poirier a écrit le 6 mai 2013

Encore le gouvernement du Québec qui va réparer les pots cassés par le fédéral... La question qui se pose quand on voit ça : a-t-on encore vraiment besoin d'un gouvernement fédéral? Je pense qu'on devrait conserver nos taxes et impôts et les gérer en tenant compte de NOS priorités...

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.