Prudence lors de la cueillette de mollusques et de crustacés

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Pêches et Océans Canada invite les cueilleurs de mollusques et de crustacés à la prudence et leur rappelle que des zones sont fermées à cette activité.

Pêches et Océans Canada invite les cueilleurs de mollusques et de crustacés à la prudence et leur rappelle que des zones sont fermées à cette activité. Photo : Gracieuseté

Pêches et Océans Canada profite du long congé pascal pour rappeler qu'il est interdit de cueillir des mollusques et des crustacés dans les zones fermées et à moins de 125 mètres des quais, à cause des risques de contamination.

«La période de Pâques est un long congé, rappelle le conseiller principal de Pêches et Océans Canada, Michel Plamondon. Les gens visitent leur famille en Gaspésie ou ailleurs et en profitent parfois pour cueillir des mollusques.»

Comme cette tradition se perpétue depuis des générations, le ministère profite de cette période pour lancer, au Québec, sa campagne de sensibilisation annuelle visant à informer la population sur les dangers, pour la santé humaine, de consommer des mollusques et des crustacés qui auraient été cueillis dans des zones fermées ou à moins de 125 mètres d'un quai. «Manger des mollusques contaminés peut causer des paralysies et même la mort, tient à spécifier M. Plamondon. C'est déjà arrivé, même si ça fait plusieurs années.»

Par conséquent, avant de partir avec l'intention de cueillir des mollusques et crustacés, il est recommandé de composer le 1 800 463-0607 pour le secteur délimité entre Saint-Roch-des-Aulnaies et Cap-Gaspé et le 1 800 463-4204 pour celui entre Cap-Gaspé et la rivière Matapédia. Un message enregistré énumère les zones fermées.

Invitation à la dénonciation

Le porte-parole précise qu'il y a également des risques d'amendes associés à la cueillette de mollusques et crustacés dans des zones interdites par le ministère. «Cueillir des mollusques dans des zones fermées, c'est du braconnage», estime le conseiller en communication.

Celui-ci invite d'ailleurs les citoyens qui seraient témoins d'actes de cueillettes illégales à dénoncer la situation à Pêches et Océans Canada. «S'ils sont témoins d'une cueillette illégale, on invite les gens à la signaler, lance le porte-parole du ministère. C'est anonyme. Ils peuvent juste nous donner une description du type de véhicule ou de sa couleur.» 

 

1 commentaire

robertouellet a écrit le 24 mars 2014

jaimerai trouver une carte ou je pourais savoir ou je peu ceuillir des mye ,clam, couteau ,, bas st laurent

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.