Politique

Le programme en diffusion du cinéma d’auteur est reconduit

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
La volte-face de Québec, qui a décidé de reconduire le programme d’aide aux projets en diffusion du cinéma d’auteur, devrait permettre aux diffuseurs de la région, dont Cinébobine à New Richmond, de poursuivre leurs activités.

La volte-face de Québec, qui a décidé de reconduire le programme d’aide aux projets en diffusion du cinéma d’auteur, devrait permettre aux diffuseurs de la région, dont Cinébobine à New Richmond, de poursuivre leurs activités. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, a annoncé mercredi la reconduction du programme d’aide aux projets en diffusion du cinéma d’auteur. 

La coupure du programme Appel de projets en diffusion du cinéma d’auteur pour l’année financière 2012-2013 avait provoqué un tollé au sein des organismes diffuseurs de la Gaspésie.

Cette décision menaçait la survie de Cinétoile à Carleton-sur-Mer, de Ciné Bobine à New Richmond, de Cinév’Art à Chandler et du cinéma Les jamais vues à Sainte-Anne-des-Monts. Pour certains d’entre eux, les subventions reliées au programme représentent 35% de leur budget annuel.

Par voie de communiqué, le ministre Kotto s’est dit «très conscient de l’importance de développer l’offre de cinéma québécois», qualifiant le programme qui devait être coupé pour l’année 2013 de «vital» pour les régions du Québec. 

Décision bien accueillie

Sans surprise, cette volte-face de Québec est reçue avec enthousiasme dans le milieu des cinémas parallèles de la région, qui s’était mobilisé pour demander au gouvernement de revoir sa décision.

La présidente de Cinétoile à Carleton-sur-Mer, Andrée Allard, se dit «extrêmement satisfaite». Depuis 2006, son organisme a touché des subventions totalisant 37 000$, ce qui lui a permis de maintenir son offre et de développer différents projets, dont le week-end du documentaire.

«On comptait absolument sur cette reconduction pour poursuivre nos activités. Avec la coupure temporaire, il y a un manque à gagner, mais la menace de fermeture qui planait au dessus de nos têtes est derrière nous. Nous pouvons maintenant entrevoir l’avenir avec beaucoup plus de confiance», se réjouit-elle.

Cinétoile, qui est pris en charge de bénévoles, doit débourser en moyenne 500$ par projection pour couvrir les frais de location du Quai des arts, le salaire d’un technicien et les droits de diffusion. Les films présentés attirent en moyenne 65 spectateurs par représentation.

Le montant total obtenu par le biais de ce programme par les organismes diffuseurs de la région s’élève en moyenne à 65 000$ par année.

À lire aussi 

Cinéma d’auteur : Sylvain Roy défend le ministre Maka Kotto

Cinéma : le Conseil de la culture dénonce les coupures

La survie de plusieurs cinémas en Gaspésie est menacée

4 commentaires

Gilles Thibodeau a écrit le 23 février 2013

@ Maurice Quesnel Gilles Thibodeau a écrit le 17 février 2013 Bonjour M. Quesnel. Oui et ce M. Kotto doit se souvenir de cette réalité , c'est la diligence Gaspésienne qui a porté le P.Q. au pouvoir et c'est cette même diligence qui fait de lui un Ministre. Quatre comtés M. Kotto , ça c'est la réalité Gaspésienne , donc je fais confiance à M.Roy dans ce cas pour porter le message . Aujourd'hui je constate que la diligence s'est bien rendue , merci M. Roy . .,,,,,, @ Jacques Bujold .Écrit le 18 février 2013 Une fois de plus le gouvernement fait la démonstration que la première ministre et ses ministres sont mal entourés. S'ils l'étaient mieux, ils n'auraient à faire volte-face à tout instant. :A chaque fois où un d'entre eux se fourvoie, il se trouve quelqu'un pour dire qu'il ne savait pas ou qu'on l'a mal renseigné. C'est ce qui arrive à un parti qui n'est pas prêt à diriger une province...encore moins un pays. Une autre belle occasion pour réfléchir sur la qualité des conseillers politiques. Et là M. Bujold que pensez vous de cette rapidité d'action , elle fut aussi rapide que la pêche à l'oursin sauf qu'elle rapportera plus aux Gaspésiens . C'est de cette façon que nous allons bâtir notre pays avec des actions et des gens comme M.Roy pour bien entourer notre 1ere Ministre et et ses Ministres .

Jean-Marc Landry a écrit le 22 février 2013

Bonne nouvelle pour tous les cinéphiles en région ! Maka Kotto a heureusement retrouvé la vue...

Madeleine Tremblay a écrit le 22 février 2013

Voila une très bonne nouvelle que de voir des bons films . surtout que Cinétoile a changé son projecteur il y a qq années . On a accès à bon cinéma en région

Marie-Eve Tessier-Collin a écrit le 22 février 2013

Yééé !!! Merci :)

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.