Éducation

La production bovine en arrache

Par ,
À gauche, le président général de l'UPA, Christian Lacasse aux côtés du président de l'UPA Gaspésie-les-Îles, Éric Dubé.

À gauche, le président général de l'UPA, Christian Lacasse aux côtés du président de l'UPA Gaspésie-les-Îles, Éric Dubé. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Pas moins de 10 % des producteurs de bœufs de la Gaspésie ont fermé boutique au cours des dernières années.

Un constat fort peu reluisant indique le président de l’UPA Gaspésie-Les Îles, Éric Dubé qui explique que des motifs économiques forcent des agriculteurs à abandonner ce type de production. «Les mesures de resserrement mis en place au cours des dernières années à la Financière agricole ont été trop drastiques. Le monde agricole n’a pas été en mesure de s’adapter. S’il faut améliorer notre productivité, il faut du temps».

Selon lui, des solutions existent pour corriger la situation. «Nous avons des initiatives locales via la Table de concertation bioalimentaire. Des orientations provinciales devront  toutefois être mises en place pour développer l’occupation du territoire en investissant de l’argent. Les régions périphériques sont toujours les premières touchées», affirme le président.

Donnée intéressante

Au total, 33 % des produits vendus dans les épiceries du Québec proviennent des producteurs québécois. Un chiffre qui devrait être nettement plus élevé selon le président général de l’UPA, Christian Lacasse.  

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.