Affaires municipales et développement régional

Problème de chiens à Chandler

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Les chiens errants sont devenus un problème à Chandler.

Les chiens errants sont devenus un problème à Chandler. Photo : Thierry Haroun

CHANDLER - L'errance et l'aboiement des chiens semblent être un problème à Chandler, à tel point que la mairie demande aux propriétaires de ces animaux de prendre leurs responsabilités.

La municipalité reçoit entre trois et quatre plaintes de citoyens par semaine concernant des chiens qui ne pas sont attachés, des chiens errants qui sont vus par certains citoyens comme une menace à leur sécurité ou encore des jappements continuels.
La mairesse, Louisette Langlois, en est bien consciente et en appelle à la responsabilité de leur propriétaire. « C'est une problématique qu'on voit par période et ça semble s'accentuer. On demande à la population, pour le respect des animaux [et pour les citoyens environnants], de s'occuper de leur chien ».

Un règlement a été pourtant voté en 2004 pour tenter de mettre fin à ce fléau, à tout le moins pour encadrer certaines pratiques et agissements. Ainsi, le règlement interdit à tout gardien d’un animal de le laisser errer dans les rues, sur les trottoirs et places publiques ainsi que sur les terrains privés ne lui appartenant pas sans le consentement du propriétaire. Est considéré comme une nuisance, tout chien jappant, gémissant ou émettant des sons de manière à troubler la paix ou à être un ennui sérieux pour le voisinage.

Des amendes

Tout chien errant ou gravement blessé, considéré comme dangereux par les autorités, doit être abattu immédiatement. Le gardien d’un chien qui a été trouvé errant et mis en fourrière devra payer des frais pour le récupérer, soit 30 $ pour le ramassage, 10 $ par jour pour le séjour, en plus du coût de la licence s’il y a lieu.

Toujours selon le règlement municipal, un avis écrit est émis pour une première infraction, une deuxième infraction au règlement vaut 50 $, alors que ce montant triple pour une troisième infraction.
On notera aussi que les bull-terrier, Staffordshire bull-terrier, American bull-terrier, pit-bull et rottweiler sont prohibés.

1 commentaire

Annabelle Fortier a écrit le 11 octobre 2013

Il n'y a pas qu'un problème de chiens errants à Chandler, il y a aussi un très gros problème de chats abandonnés, même chose pour Grande-Rivière. SVP faites que ça arrête! Certaines personnes prennent les animaux comme des biens jetables, c'est inhumain! Tellement d'animaux souffrent!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.