Tourisme

Un prix décerné pour la Fête du bois flotté

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Lors d'un gala tenu jeudi, la Ville de Sainte-Anne-des-Monts a été décorée du prix Culture et développement 2013, dans la catégorie des municipalités de moins de 20 000 habitants, pour la Fête du bois flotté et le Romancero du Cana

Lors d'un gala tenu jeudi, la Ville de Sainte-Anne-des-Monts a été décorée du prix Culture et développement 2013, dans la catégorie des municipalités de moins de 20 000 habitants, pour la Fête du bois flotté et le Romancero du Cana Photo : Gracieuseté

SAINTE-ANNE-DES-MONTS - La Ville de Sainte-Anne-des-Monts a reçu le prix Culture et développement 2013 dans la catégorie des municipalités de moins de 20 000 habitants du réseau Les Arts et la Ville pour la Fête du bois flotté et le Romancero du Canada.

Cette distinction a été décernée jeudi dernier aux représentantes de la Ville de Sainte-Anne-des-Monts lors du gala de remise des prix des Arts et la Ville, qui s'est tenu à la Maison du citoyen de Gatineau.

Reflet de la municipalité

Sélectionnée parmi cinq autres villes ayant une population de moins de 20 000 habitants, Sainte-Anne-des-Monts a conquis le jury pour le côté rassembleur de son projet qui mise sur une ressource locale, soit le bois flotté, ramassé à même l'environnement marin.

La Fête du bois flotté reflète la nature spécifique de la municipalité puisque le bois flotté fait partie de son ADN et devient le prétexte pour rassembler des sculpteurs amateurs et professionnels sur un site en bordure de mer. Le jury a aussi salué le virage pris par les organisateurs de l'événement qui, en 2008, ont ajouté, en toile de fond, la mise en valeur du patrimoine folklorique et de la tradition orale régionale : le

Romancero du Canada, le recueil de la tradition orale de l'Amérique du Nord francophone, découvert à Tourelle par l'ethnologue Marius Barbeau. On a également souligné le partenariat qu'a établi la municipalité avec les milieux communautaires et culturels locaux.

Plaidoyer pour la culture

«Je suis très fière de ce prix parce que la culture, c'est beaucoup d'investissement en argent et en infrastructures, soutient la mairesse de la ville lauréate, Micheline Pelletier. C'est une reconnaissance pour tous les efforts qu'on met depuis 12 ans. C'est aussi parce que la Fête du bois flotté est ancrée dans la culture de la ville de Sainte-Anne-des-Monts et parce que c'est unique en son genre au Québec. Les gens sont fiers des sculptures qu'on retrouve un peu partout en ville. Même des gens d'autres municipalités nous demandent s'ils peuvent avoir de nos sculptures sur leur territoire.»

L'élue espère que le genre d'événement organisé dans sa municipalité fasse école dans d'autres villes. «Je tiens à souligner que le thème du colloque des Arts et de la Ville portait sur la culture comme pilier du développement durable au Québec, précise Mme Pelletier. On dit que la culture, c'est le début et la fin du développement durable. Pourtant, ce n'est pas un axe développé à son plein potentiel dans bien des endroits. Pour certains, la culture n'est pas rentable. Pourtant, on dit que 1 $ investi en culture rapporte 7 $.»

Le prix Culture et développement est décerné à une municipalité ou une MRC qui fait la promotion de la culture comme outil de développement local. Le prix souligne une réalisation culturelle qui se distingue par son apport au développement de la collectivité. Ce concours, qui en est à sa septième édition, vise à faire rayonner l'engagement culturel des municipalités dans l'espace public.

1 commentaire

raphael bernatchez a écrit le 3 juin 2013

Bravo!!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.