Affaires policières et juridiques

Le présumé pyromane de Sainte-Anne-des-Monts est arrêté

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
L’incendie du Motel Manoir-sur-mer est celui qui a causé le plus de dommages.

L’incendie du Motel Manoir-sur-mer est celui qui a causé le plus de dommages. Photo : Johanne Fournier

Plusieurs citoyens de Sainte-Anne-des-Monts, surtout ceux du secteur de l’Anse, dorment mieux depuis qu’ils ont appris que le présumé pyromane, qui rôdait dans leur secteur, est maintenant sous écrou.

Julien Harrisson, qui demeurait à proximité des lieux qui ont été incendiés, a été appréhendé vendredi dernier par les enquêteurs de la division des enquêtes régionales de l’Est de la Sûreté du Québec. L’homme de 29 ans, qui a comparu lundi au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts, est formellement accusé d’être l’auteur d’au moins trois incendies.

Le fil des événements

Le premier incendie criminel a été perpétré dans la nuit du 19 au 20 mars à l’édifice de la MRC de la Haute-Gaspésie, endommageant sérieusement les locaux du Centre local de développement (CLD) de la Haute-Gaspésie. Ensuite, dans la nuit du 2 au 3 avril, trois autres feux ont été allumés entre 2h et 3h du matin dans un périmètre d’à peine un demi-kilomètre. Le premier d’entre eux s’est déclaré pour une deuxième fois à l’édifice de la MRC, alors que les deux autres sont respectivement survenus au Motel Manoir-sur-mer et à l’entreprise Armoires des Monts. Ces sinistres totalisent pour plus de 350 000 $ de dégâts.

Selon nos informations, des magazines étaient utilisés comme matériau d’allumage. Si les policiers n’ont pas voulu préciser les motifs qui auraient poussé l’homme à commettre ces actes, certains témoins ont rapporté qu’il acceptait difficilement sa rupture amoureuse.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.