Politique

Présidence de la CRÉGÎM: Daniel Côté en réflexion

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Tout indique qu'il y aura une course à la présidence de la Conférence régionale des élus de la Gaspésie-les-Îles le mois prochain entre le maire de Gaspé, Daniel Côté et la préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier

Tout indique qu'il y aura une course à la présidence de la Conférence régionale des élus de la Gaspésie-les-Îles le mois prochain entre le maire de Gaspé, Daniel Côté et la préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier Photo : Courtoisie

GASPÉ - Tout indique qu'il y aura une course à la présidence de la Conférence régionale des élus de la Gaspésie-les-Îles le mois prochain entre le maire de Gaspé, Daniel Côté et la préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, selon nos informations.

Selon des sources qui ont préféré garder l'anonymat, la présidence de l'organisme intéresserait le nouveau maire de Gaspé, Daniel Côté. Ce dernier refuse toutefois de confirmer cette information, mais admet être «en réflexion» en précisant vouloir «laisser les gens se positionner sur ce sujet» d'ici le vote du 13 décembre. Pour sa part, la préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, réitère son intérêt pour ce poste et affirme qu'une éventuelle course serait bénéfique pour la CRÉGÎM. «Écoutez, je ne suis pas du tout au courant si d'autres personnes se porteront candidat, mais si ce poste en intéresse d'autres, ça ne peut qu'être bénéfique pour l'organisme».

 

On rappellera que l'ex-maire d'Escuminac, Bertrand Berger, a présidé la CRÉGÎM au cours de neuf dernières années. Et la dernière fois qu'une élection à la présidence a eu lieu, c'était en 2004, alors que M. Berger avait battu le maire de Gaspé d'alors, Arthur Drolet.

 

Une course dans la Côte-de-Gaspé

 

Par ailleurs, une autre course se dessine dans la MRC de la Côte-de-Gaspé alors que la mairesse de Murdochville, Delisca Ritchie-Roussy, et le maire de Petite-Vallée,Rodrigue Brousseau, brigueront le poste de préfet le 27 novembre prochain.

 

Cela dit, le maire de Gaspé, Daniel Côté, indique que ce poste ne l'intéresse pas. «Je viens tout juste d'être élu comme maire. Et j'ai beaucoup de choses à réaliser à court terme. Je veux aussi laisser la chance à d'autres pour faire en sorte que ce ne soit pas toujours Gaspé qui soit à la tête de la MRC». On notera que son prédécesseur, François Roussy, a assumé ce poste au cours dernières années.

 

Du côté des maires intéressés par ce prestigieux poste, on déballe les arguments de vente : «Oui je suis intéressée par ce poste. Je pense avoir fait mes classes. J'en suis rendu là. J'ai été préfète suppléante pendant deux mandats alors je considère avoir les atouts et les compétences nécessaires pour bien représenter toutes les municipalités de la Côte-de-Gaspé», fait valoir Delisca Ritchie-Roussy.

 

«La préfecture m'intéresse. Et je pense que la région de l'Estran, qui inclut Petite-Vallée, Grande-Vallée et Cloridorme, a besoin d'un préfet au cours des prochaines pour défendre nos dossiers, comme le problème de l'érosion des berges. Et aussi pour donner un élan économique à notre région», souligne le maire Rodrigue Brousseau. D'ailleurs, ce dernier obtient l'appui de la mairesse de Grande-Vallée, Nathalie Côté. «M. Brousseau m'a téléphoné deux jours après l'élection municipale pour m'informer de son intérêt pour le poste et je lui avait dit que si le maire de Gaspé ne se présentait pas que je lui offrais mon appui». Mme Côté a aussi fait savoir que Mme Ritchie-Roussy avait aussi sollicité son appui pour le poste de préfet à la suite de sa victoire électorale.

 

Enfin, la mairesse de Cloridorme, Jocelyne Huet, confirme aussi ne pas être intéressée par le poste de préfet.

3 commentaires

Gilles Thibodeau a écrit le 21 novembre 2013

@ Ghislain Legault . Bonsoir Monsieur . Présidence de la Cré . Si cela existe ailleurs je suis prêt à relever le défi d'un suffrage universel avec ma Dauphine comme vous dites , Sinon je suis prêt à ce que nous soyons des précurseurs et vous M. Legault le défie vous intéresse? Gilles Thibodeau Pabos

Ghislain Legault a écrit le 21 novembre 2013

M. Thibodeau, votre raisonnement à propos de la préfecture non universellement élu s'applique-t-il aussi à la Présidence de la CRÉGÎM qui n'est pas élue au suffrage universel ? À ce compte, est-ce que votre dauphine, Mme Lebouthillier, aurait une légitimité diminuée étant donnée la non-universalité de son élection ?

Gilles Thibodeau a écrit le 20 novembre 2013

Bonjour : Présidence de la CRÉGIM . Le maire Daniel Côté en réflexion !! On devrait plutôt lire entrain de mesurer ses appuis . D'un autre côté il nous dit ne pas être intéressé par le poste de préfet de la MRC de la Côte-de-Gaspé . La raison «Je viens tout juste d'être élu comme maire. Et j'ai beaucoup de choses à réaliser à court terme. Oui raison plus que valable , mais elle me semble un peu contradictoire car ce qui est bon pour un devrait être bon pour l'autre . Puisqu'il en est ainsi bonne réflexion Monsieur le maire. Une course dans la Côte-de-Gaspé . Encore un poste de préfet dont la légitimité sera discutable . Gilles Thibodeau Pabos

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.