Sport

Première édition pour le Festival Hors-Piste des Chic-Chocs

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Le 1er Festival Hors-Piste des Chic-Chocs se tiendra en fin de semaine dans le Parc de la Gaspésie et la Réserve faunique des Chic-Chocs.

Le 1er Festival Hors-Piste des Chic-Chocs se tiendra en fin de semaine dans le Parc de la Gaspésie et la Réserve faunique des Chic-Chocs. Photo : Steve Deschênes

Le 1er Festival Hors-Piste des Chic-Chocs se tiendra en fin de semaine dans le Parc de la Gaspésie et dans la Réserve faunique des Chic-Chocs. Quelque 60 adeptes de télémark, de ski touring et de planche à neige y prendront part.

Organisé par Ski Chic-Chocs de Sainte-Anne-des-Monts, l'événement est, selon le responsable des ventes, du service à la clientèle et des opérations de l'entreprise, unique en son genre sur la côte Est du Canada. «C'est une activité qui s'apparente davantage au ski qui se fait dans l'Ouest canadien, dans les Alpes ou en Amérique du Sud, soutient Pierre-Louis Vigeant. Il y a plus de 25 sommets, dans les Chic-Chocs, qui atteignent 1000 mètres.» 

«Évidemment, on ne skie pas la totalité du dénivelé, poursuit-il. En milieu alpin et semi-alpin, une proportion de la descente se fait au-dessus de la ligne des arbres. C'est quelque chose qu'on ne peut pas faire ailleurs au Québec.» Les dénivelés que graviront, puis descendront les skieurs, seront de 200 à 550 mètres.

Objectif de l'événement

L'objectif du Festival est de regrouper les amateurs de hors-piste non mécanisé autour d'une fête qui se déroulera dans le secteur des Mines Madeleine. «Les remontées se feront à l'aide de peaux d'ascension, communément appelée peaux de phoque, précise le porte-parole de l'événement. C'est un peu la méthode qu'utilisaient les autochtones pour se déplacer sur la neige. C'est une peau qu'on colle en-dessous des skis et qui permet de glisser dans un sens et de s'agripper dans l'autre. C'est un ski qui s'apparente davantage à celui qui se faisait au début du ski alpin.»

«C'est une activité qui est un peu, jusqu'à un certain point, un retour vers la montagne, en ce sens que le but n'est pas d'enchaîner le maximum de descentes comme on fait en centre de ski, continue-t-il. Le but est, en même temps, de vivre une expérience de montagne. Alors, il faut trouver autant de plaisir à monter qu'à descendre. Les gens qui prennent le temps de monter de cette façon-là savourent chaque virage d'une manière beaucoup plus gourmande que les gens qui prennent des remontées mécanisées pour pouvoir se rendre au sommet des montagnes.»

Programmation

Le Festival débutera vendredi par un souper au Pub Chez Bass de Sainte-Anne-des-Monts. «C'est une rencontre un peu informelle, mentionne M. Vigeant. C'est pour regarder des films de ski et de planche à neige et pour côtoyer des amateurs de glisse.»

Le lendemain, soit le samedi matin, les skieurs seront invités à se rendre au Centre de découverte, situé à proximité du Gîte du Mont-Albert, dans le Parc de la Gaspésie. «Là, il va y avoir un petit village-tentes avec des représentants de chaque type de glisse, décrit l'organisateur. De là, on va transporter les participants vers le secteur des Mines Madeleine. D'amener 60 personnes là, ça va être un record. Il n'y a jamais eu autant de gens aux Mines Madeleines dans l'histoire du ski hors pistes.»

Les skieurs seront transportés en chenillette et en motoneige. «C'est la seule portion qui sera mécanisée, tient-il à préciser. Sinon, ça prendrait trois heures à un skieur en forme seulement pour se rendre dans le fond de la vallée, sans faire d'ascension.» La journée sera guidée et encadrée par l'équipe de sécurité de Ski Chic-Chocs.

À la fin de la journée, les sportifs se retrouveront de nouveau au Centre de découverte, pour se diriger ensuite vers le bar du Gîte du Mont-Albert pour un 5 à 7 bières et fromages, pendant lequel l'aventurier alpin Simon St-Arnaud prononcera une conférence. Par la suite, les couche-tard auront le loisir de se diriger vers le Sea Shack de Sainte-Anne-des-Monts, où un spectacle sera présenté au bar.

Le dimanche, le rendez-vous sera de nouveau fixé au Centre de découverte, où des représentants de boutiques et d'entreprises seront réunis. On y retrouvera des producteurs offrant des services de ski et de planche à neige guidés en Haute-Gaspésie, tels que le Chic-Chac de Murdochville, la Vallée Taconique de Mont-Saint-Pierre et Vertigo-Aventures de Sainte-Angèle-de-Mérici. Le Centre d'avalanche de La Haute-Gaspésie sera également représenté. «Chacun des producteurs proposera des activités-surprises de glisse dans des secteurs différents, stipule M. Vigeant. Le nombre de personnes va être limité entre 8 et 12 par activité.»

Objectif de participation

Déjà, les organisateurs ont atteint leur objectif de participation, qui a été fixé à 60 personnes. «Cette année, on s'est fixé un objectif conservateur, souligne le représentant de Ski Chic-Chocs. On a l'intention, pour l'année prochaine, de se fixer un objectif un peu plus agressif, en montant à 100 ou 120 skieurs.» Les réservations ont été gérées par la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ).

Les participants de cette première édition proviendront d'un peu partout au Québec, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et d'Ottawa.

1 commentaire

Andre Bilodeau a écrit le 20 avril 2015

Je cherche la date pour cet article: Je cherche aussi les dates d'ouvertures et fermeture des montagnes Chic Chocs ? Introuvables... Là je suis le 20 avril 2015. Merci de m'éclairer car votre site quoique fabuleux manque de précision

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.