Art, culture et loisirs

Un premier roman pour Richard Girard

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Richard Girard et sa conjointe, Valérie Desbiens, entourés de leurs enfants qui ont prêté leur nom aux personnages du livre. Dans l'ordre : Clara, Emmanuel (Manu) et David.

Richard Girard et sa conjointe, Valérie Desbiens, entourés de leurs enfants qui ont prêté leur nom aux personnages du livre. Dans l'ordre : Clara, Emmanuel (Manu) et David. Photo : Gracieuseté

CAP-CHAT – Richard Girard de Cap-Chat vient de lancer un premier roman. « Les apprentis chasseurs de fantômes », publié par Les Éditions Vents d'ouest, raconte une histoire fictive qui se déroule en Haute-Gaspésie.

Le livre-jeunesse relate l'histoire de David, Manu et Clara, qui mènent des enquêtes paranormales, pendant lesquelles ils découvrent des fantômes et des créatures tout aussi dangereuses que néfastes. L'aventure se joue dans une résidence de la rue des Écoliers à Cap-Chat et au centre de villégiature de Saint-Octave-de-l'Avenir.

 

Retour au fantastique

 

L'auteur n'en est pas à l'écriture de son premier livre, mais ils n'ont jamais été destinés à l'édition. Il a écrit plusieurs ouvrages liés aux études françaises et à la philosophie, dans lesquels il est formé. « Je suis revenu à ce que j'écrivais plus jeune, soit le fantastique », précise Richard Girard, originaire de Baie-Comeau, mais qui habite Cap-Chat depuis bientôt neuf ans.

« J'ai fait ce livre pour mes enfants, explique-t-il. D'ailleurs, les personnages portent leur nom. L'histoire raconte ce qu'il arriverait si la maison était hantée. David rencontre Clara et, avec Manu, de son vrai nom Emmanuel, ils tentent de la capturer. Clara a été tuée par un feu follet plusieurs décennies plus tôt. »

 

Personnages ressemblants

 

« Même si c'est fictif, les trois personnages se ressemblent dans la vraie vie, dans leur attitude et leur description physique, indique l'auteur. Ils ne sont pas parents dans le livre. Ils deviennent de grands amis. »

Les illustrations du roman sont de Laurine Spenher. « Elle n'a jamais vu mes enfants et pourtant, ils leur ressemblent beaucoup dans les illustrations », s'étonne encore M. Girard. Mme Spenher est une ancienne historienne qui se consacre maintenant à l'illustration.

Lancé à la bibliothèque municipale de Cap-Chat à l'Halloween, « Les apprentis chasseurs de fantômes » est vendu dans la plupart des librairies de la Gaspésie et peut être commandé par Internet.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.