Politique

Politique fédérale : une année très difficile, selon Toone

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Scandale des dépenses au Sénat, les impacts de la réforme de l'assurance-emploi et les infrastructures déficientes marquent l'année 2013, selon Philip Toone.

Scandale des dépenses au Sénat, les impacts de la réforme de l'assurance-emploi et les infrastructures déficientes marquent l'année 2013, selon Philip Toone. Photo : Gracieuseté

GASPÉ – En 2013, c’est le scandale des dépenses au Sénat canadien qui a retenu l'attention sur la scène politique fédérale, selon le député néo-démocrate de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone.

« Le gouvernement conservateur a été élu en promettant d'être “'le parti propre”' à Ottawa. De plus en plus, les histoires ne tiennent pas debout », souligne le député fédéral.

« C'est un scandale très grave. Ça reste que c'était une fraude contre la population canadienne. La GRC est en train de regarder qui sera poursuivi. C'est grave », estime M. Toone.

Selon lui, avec les élections qui approchent en 2015, le gouvernement conservateur ne pourra se relever. « On est rendu pas loin du coup de grâce. J'ai hâte à la prochaine élection », lance M. Toone.

Année difficile pour la région

La dernière année a été « difficile pour les régions, surtout dans les régions où le travail est saisonnier », selon le néo-démocrate.

M. Toone cite la réforme de l'assurance-emploi au premier plan : « C'est le [dossier] plus grave de tous, avec le trou noir qui va se répéter cet hiver », explique-t-il.

Selon lui, le gouvernement fédéral va équilibrer son budget plus rapidement en puisant dans les surplus de la caisse.

Le manque d'attention face aux infrastructures – ferroviaire, portuaire, aéroportuaire – est aussi à déplorer.

« Franchement, le fédéral n'a pas été au rendez-vous. Ils nous ont abandonnés depuis longtemps. On l'a vu avec le quai de Percé à quel point, c'est un désastre », souligne M. Toone.

Selon lui, Ottawa doit réinvestir dans la région. « La région se sent abandonnée. Les conservateurs, ce qui les intéresse, ce sont les provinces de l'Ouest. »

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.