Pointe-à-la-Croix : le sentier ornithologique s’agrandit

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Des dizaines de personnes, dont des élèves des écoles primaires de Pointe-à-la-Croix et de Listuguj , ont assisté jeudi à l’inauguration du nouveau segment du sentier ornithologique, dans le marais de la Baie au Chêne, à Pointe-à-la-Croix.

Des dizaines de personnes, dont des élèves des écoles primaires de Pointe-à-la-Croix et de Listuguj , ont assisté jeudi à l’inauguration du nouveau segment du sentier ornithologique, dans le marais de la Baie au Chêne, à Pointe-à-la-Croix. Photo : Gracieuseté

La municipalité de Pointe-à-la-Croix et le comité ZIP Baie des Chaleurs ont inauguré plus tôt cette semaine un nouveau segment du sentier ornithologique, dans le marais de la Baie au Chêne. 

Le nouveau tronçon de 350 mètres, qui longe d’abord le marais sous un couvert forestier, mène à une passerelle de bois montée sur pilotis le long de la berge.

Ces nouvelles installations s’ajoutent aux neuf kilomètres de sentiers déjà existants et permettront un meilleur accès aux berges, souligne Geneviève Lemoyne, la directrice du comité ZIP Baie des Chaleurs, un organisme chargé d’assurer la conservation et la mise en valeur des milieux côtiers du sud de la Gaspésie. «La nouvelle partie est à proximité du marais et permet de faire découvrir toute l’importance et la beauté de son écosystème. Elle facilite aussi l’accès aux gens à mobilité réduite», précise-t-elle.  

Le marais de la baie au Chêne a été acquis par Canards illimités et le ministère des Ressources naturelles de la Faune du Québec en 2006. Ce milieu humide, qui est composé de marais, de marécages, de tourbières, abrite une faune et une flore variées, dont plus de 120 espèces d’oiseaux. Il est considéré comme une composante majeure de l’écosystème de la Baie-des-Chaleurs.

Six panneaux d’interprétation au sujet de la faune et la flore de l’endroit ont d’ailleurs été installés le long du nouveau sentier. L’accès au site se situe à l’extrémité est de la rue Marquis.

D'un coût total de près de 69 000 $, le projet d'aménagement du sentier a pu se concrétiser grâce à l'apport financier de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement et de la municipalité. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.