Développement économique et exportation

Plusieurs projets pour Saint-Maxime-du-Mont-Louis

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Plusieurs projets sont en gestation ou dans les cartons à Saint-Maxime-du-Mont-Louis.

Plusieurs projets sont en gestation ou dans les cartons à Saint-Maxime-du-Mont-Louis. Photo : Johanne Fournier

SAINT-MAXIME-DU-MONT-LOUIS – Plusieurs projets sont en gestation ou dans les cartons du Comité de développement Saint-Maxime-du-Mont-Louis.

Que ce soit par la mise sur pied d'une coopérative nautique, l'aménagement d'un port de refuge pour les plaisanciers, la réalisation de la Maison L'Essentielle ou un projet culturel autour du conte, le comité ne manque pas d'idées pour développer son territoire, circonscrit par les anciennes municipalités de Mont-Louis, L'Anse-Pleureuse et Gros-Morne.

Leur rayonnement déborde vers l'ouest jusque dans les localités voisines de Mont-Saint-Pierre, Rivière-à-Claude et Ruisseau-à-Rebours ainsi que vers l'est jusqu'à Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine. Une chargée de projet a été engagée pour faire avancer les dossiers.

Projets nautiques

Un comité provisoire pour une coopérative nautique a été formé. L'assemblée de fondation de l'organisme se tiendra prochainement, suivie d'une rencontre de consultation. Les premières démarches ont été faites par Jean-François Lagarde de la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC) de la Haute-Gaspésie. L'organisme supporte d'ailleurs le projet.

Le Comité de développement reluque le quai à l'entrée est de la municipalité, fermé depuis plusieurs années. Selon la vice-présidente du comité de développement, Christine Normand, la possibilité de rénover l'infrastructure portuaire est sous étude par Transport Canada. S'il va de l'avant, les travaux devraient débuter en 2017. «On aimerait qu'il le répare et qu'il fasse un épi, un genre d'aile, pour en faire un port de refuge», décrit Mme Normand.

En attendant, quatre bouées de mouillage seront installées au centre de la baie dès juin, au coût de 16 000 $, financées par la SADC, le Centre local de développement de la Haute-Gaspésie et le Fonds de soutien aux territoires en difficulté. Aussi, à moyen terme, le comité souhaite animer la plage.

Maison L'Essentielle

Le comité envisage la création de la Maison L'Essentielle, visant à utiliser l'ancien presbytère, dont le conseil de fabrique lui a fait don. «Ce serait un lieu de rassemblement pour les familles et les organismes», explique la vice-présidente. Il y aurait des locaux, une salle communautaire et un espace de conditionnement physique. Ce dernier deviendrait une source de financement.

Déjà, certains organismes se sont montrés intéressés à occuper des locaux: Unis-vers-Jeunes, le Centre de pédiatrie sociale Haute-Gaspésie, Enfantaisie, Les Bouts de papier et le Centre d'accès communautaire Internet.

Ce projet de rénovation et d'agrandissement du presbytère est évalué à 522 000 $. Jusqu'à maintenant, le comité a amassé 275 000 $. Une contribution du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire ainsi que de Développement économique Canada est espérée.

Contes sur le parvis

Fort de l'expérience du théâtre sur le parvis présenté l'année d'avant, le comité de développement a mandaté l'artiste Marc Fraser afin de recueillir des témoignages de personnes âgées du secteur, en collaboration avec Télé-Soleil. Cette recherche débouchera sur des contes sur le parvis à Mont-Louis, Gros-Morne et l'Anse-Pleureuse.

Le Comité de développement Saint-Maxime-du-Mont-Louis a maintenant son bulletin d'information. «Le Squall» est distribué à tous les mois dans les foyers de Rivière-à-Claude à Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine. Il peut également être lu ici.

4 commentaires

Jean-Francois Lagarde a écrit le 17 mai 2013

Petite précision: Il est mentionné que "Les premières démarches ont été faites par Jean-François Lagarde de la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC) de la Haute-Gaspésie.". C'est plus ou moins vrai. La SADC et la Station nautique de la Haute-Gaspésie sont effectivement extrêmement heureuses d'appuyer ce projet. Cependant, les premières démarches et tout le mérite va aux gens de Mont-Louis qui réussissent en se concertant à transformer une problématique en opportunité, à développer une vision de développement d'avenir et à la mettre en place. Bravo aux gens de Mont-Louis! C'est toujours un immense plaisir de vous épauler!

Jean Yves Dupuis a écrit le 15 mai 2013

Wow! ça bouille à Mont-Louis, bravo pour tous ces beaux projets; belles initiatives de récupération de recyclage ou« revie/revitalisation»....Je comprends bien ce JFK voulait signifier lorsqu'il a dit: ¨Ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi mais, ce que tu peux faire pour ton pays ¨¨ Bonne chance

Télé-Soleil inc a écrit le 15 mai 2013

Rectifications. Pour ce qui est du Conte sur le parvis: la collecte de témoignages de personnes âgées est un projet d'émission qui a déjà été réalisé à la télévision communautaire de St-Maxime-du-Mont-Louis et que nous répéterons pour la prochaine saison. M. Fraser est l'un des bénévoles qui participera à ce projet. Le conte sur le parvis et notre émission ne sont pas liés ensemble. 2e rectification: Le journal Le Squall est en collaboration avec Télé-Soleil. Merci!

Gaston Poirier a écrit le 14 mai 2013

C'est toujours plaisant de sentir renaître la vitalité dans nos villages côtiers! Bravo aux gens de Mont-Louis, L'Anse-Pleureuse et Gros-Morne pour votre prise en mains et pour vos projets!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.