Politique, Affaires municipales et développement régional

Plusieurs luttes à la mairie

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
L’hôtel de ville de Murdochville.

L’hôtel de ville de Murdochville. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Plusieurs luttes à la mairie se tiendront en Gaspésie en vue des élections municipales du 3 novembre prochain.

Parmi les faits saillants, notons que le président de la Conférence régionale des élus, Bertrand Berger, en poste depuis 1985 à Escuminac, fera face à l’électorat.

Toutefois, Jean-Guy Poirier, maire depuis 36 ans, a été réélu sans opposition.

Une lutte à cinq se fera à Cloridorme et à quatre à New Richmond, New Carlisle et Port-Daniel-Gascons.

La préfecture de la MRC du Rocher-Percé est convoitée par trois candidats.

Un candidat « particulier », Cowboy Jay, sera de la course à la mairie à Gaspé.

Seize maires ont été élus sans opposition.

Baie-des-Chaleurs

À Escuminac, le président de la Conférence régionale des élus, Bertrand Berger, a de l’opposition. R. Bruce Wafer tentera de ravir le poste de celui qui est en place depuis 1985.

À Bonaventure, Rock Audet et Ambroise Henry tenteront de succéder au maire sortant Serge Arsenault qui ne demande pas de renouvellement de mandat à la barre de la municipalité.

Une lutte à quatre aura lieu à la mairie de New Richmond alors qu’Anita Bujold, Éric Dubé, Joëlle Gagné et Michel Lacroix veulent occuper le poste laissé vacant à la suite du départ de Nicole Appleby.

À Saint-Godefroi, le maire sortant, Gérard-Raymond Blais, affrontera Gérard Aubut.

À Caplan, Lise Castilloux tentera de ravir le siège du maire sortant, Doris Boissonnault.

À Maria, trois nouveaux venus sont sur les rangs : Gilbert Forget, Georges Fournier et Christian Leblanc.

À New Carlisle, Cyrus Journeau tentera de se faire réélire face à Stephen Chatterton, Andy Adrien Fitzgerald et Bertrand Poirier.

À Shigawake, Audrey Acteson Wylie et Denzil Ross, deux nouveaux venus, tenteront de gagner la faveur des électeurs.

À Paspébiac, trois candidats tenteront de prendre le siège du maire sortant, Gino LeBrasseur, qui ne sollicite pas un nouveau mandat. Paul-Arthur Blais, Solange Castilloux et Gabrielle Leblanc sont sur les rangs.

À Pointe-à-la-Croix, le maire sortant, Jean-Paul Audy a de l’opposition. Calvin Barnaby et Jean-Marie Bouchard lui feront la lutte.

À Ristigouche-Partie-Sud-Est, François Boulay souhaite déloger la mairesse sortante Annette Sénéchal.

Rocher-Percé

Un nouveau visage deviendra maire à Port-Daniel-Gascons alors que le maire sortant, Maurice Anglehart, tente sa chance à la préfecture de la MRC du Rocher-Percé. Henri Grenier, Tony Langlois, Jean-Marc McInnis et Benoît S. Pilon se feront la lutte.

À Percé, le départ de Bruno Cloutier ouvre la porte à des élections alors que deux candidats sont sur la ligne de départ. Owen Bouchard et André Boudreau ont déposé leur bulletin de candidature.

À Chandler, la mairesse sortante, Louisette Langlois, devra affronter l’ancien fonctionnaire Philippe Berger, qui avait quitté son poste dans la controverse.

À Grande-Rivière, le maire sortant, Bernard Stevens, devra affronter Cécile Cyr et Louis Lebouthillier.

Côte-de-Gaspé

À Gaspé, trois candidats sont dans la course. Le coordonnateur municipal Daniel Côté a remis sa démission afin de pouvoir être candidat. Il affronte la coordonnatrice de Québec en forme dans la région, Mélissa Plourde, et un inconnu, Cowboy Jay. Ils tenteront de prendre la place au maire sortant François Roussy, qui ne sollicite pas de nouveau mandat.

À Cloridorme, pas moins de cinq adversaires veulent devenir maire. Marc Caron, Jean-Louis Clavet, Cyrice Côté et Sonia Côté feront la lutte à la mairesse sortante, Jocelyne Huet.

À Petite-Vallée, Rodrigue Brousseau, qui sollicite un nouveau mandat, aura comme adversaire Noël-Marie Clavet.

À Murdochville, la mairesse sortante, Délisca Roussy devra affronter le président de l’association du hockey mineur de la municipalité, Fabrice Cotton.

Haute-Gaspésie

La mairesse sortante de Sainte-Anne-des-Monts, Micheline Pelletier, aura comme adversaire un ancien maire, Laval Levesque.

À Cap-Chat, le maire sortant, l’homme d’affaires Judes Landry, devra affronter Rodrigue Roy.

À La Martre, Jean-Claude Daraîche et Michel Laperle tenteront de ravir le siège de Claudette Robinson, qui sollicite un nouveau mandat.

À Marsoui, une nouvelle figure prendra les reines de la municipalité alors que Ghislain Deschênes et Dario Jean se feront la lutte.

À Mont-Saint-Pierre, deux femmes s’affrontent : Lynda Laflamme et Karine Sergerie.

À Saint-Maxime-du-Mont-Louis, deux nouveaux venus sont candidats : Serge Chrétien et Jocelyne Poitras.

À Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, Gaétan Michaud fera la lutte au maire sortant, Joël Côté.

Une préfecture convoitée

Une lutte se dessine à la préfecture de la MRC du Rocher-Percé. La préfète sortante, Diane Lebouthillier aura comme adversaire le maire sortant de Port-Daniel-Gascons, Maurice Anglehart et Edmond Sirois.

Le préfet sortant de la MRC de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, a été réélu sans opposition.

Des maires élus sans opposition

Voici les maires élus sans opposition :

Carleton-sur-Mer : Denis Henry (sortant) ;

Cascapédia-Saint-Jules : Pat St. Onge (sortant) ;

Grande-Vallée : Nathalie Côté (sortante) ;

Hope : Hazen Whittom (sortant) ;

Hope Town : Linda MacWhirter (sortante) ;

L’Ascension-de-Patapédia : René Gallant (sortant) ;

Matapédia : Luc Lagacé

Nouvelle : Richard St-Laurent (sortant) ;

Rivière-à-Claude : Réjean Normand (sortant) ;

Saint-Alexis-de-Matapédia : Guy Gallant (sortant) ;

Saint-Alphonse : Gérard Porlier (sortant) ;

Saint-André-de-Restigouche : Doris Deschênes (sortante) ;

Saint-Elzéar : Raymond Marcoux (sortant) ;

Saint-François-d’Assise : Ghislain Michaud (sortant) ;

Saint-Siméon, Jean-Guy Poirier (sortant) ;

Sainte-Thérèse-de-Gaspé : Léo Lelièvre (sortant) ;

 

Basé selon les résultats fournis au DGEQ vendredi, à la suite de la fin de la période de mise en candidature.

4 commentaires

B.Caissy a écrit le 9 octobre 2013

Les authoctones ne sont pas pire que nos blanc,pour diriger un village et cette foi j'espère qu'ils vont demeuré en place et je leur souhaite tout la chance possible,

Dany Brown a écrit le 8 octobre 2013

Monsieur Langlais, je ne crois pas qu'en 2013, des personnes pensent encore que les membres des Premières Nations ne sont pas des personnes humaines. On parle ici d'élection municipal, ou un conseil de Ville aura à gérer un budget issus majoritairement des payeurs de taxes de Pointe-à-la Croix. Les Mics Macs, sont des personnes humaines, (grosse découverte) mais ne sont pas des contribuables de cette Ville. Je suis d'accord, avec monsieur Bérubé, que les élus provinciaux, tout partis confondus, par électoralisme, (ne jamais déranger ce qui dort) se traîne la patte depuis longtemps dans ce dossier.

Gaston Langlais a écrit le 7 octobre 2013

Bonjour, @ M. Alain Bérubé. Les Indiens sont des personnes humaines investis des mêmes droits que les autres. Ils sont des citoyens à part entière. Si certains posent leur candidature dans un conseil municipal donné c'est que la Loi leur permet. Tant mieux s'ils désirent s'impliquer. Gaston Langlais - Gaspé.

Alain Bérubé a écrit le 7 octobre 2013

Pointe à la Croix est encore poigné avec le même problème(2009) des indiens se présentent au conseil municipal, un problème qui n'a pas été règlé définitivement en 2009 ni par les libéraux, ni par les péquistes. En 2009, le Gouvernement avait règlé le problème en offrant quelque chose ($$$) aux indiens que personne n'a jamais pu savoir s'était quoi. Aujourd'hui nos amis les indiens ne sont pas fous, ils savent tres bien qu'en se représentant à nouveau, (car nos gouvernements ne sont pas assez rapide à regler ces irrigularitées,) qu'ils vont encore toucher le gros lot pour retirer leurs candidatures. Les Indiens eux ils ont compris le système. Hey nos dirigeants allumés vos lumières...

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.