Politique

Plusieurs annonces de Québec en Gaspésie

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
La station Pin rouge reçoit 150 000 $ de Québec pour différents projets cet hiver.

La station Pin rouge reçoit 150 000 $ de Québec pour différents projets cet hiver. Photo : Gracieuseté

NEW RICHMOND – Le gouvernement du Québec a effectué plusieurs annonces à caractère économique mardi dans plusieurs secteurs de la Gaspésie, totalisant près de trois quarts de million de dollars.

Le gouvernement Marois verse 150 000 $ au Parc régional Petite-Cascapédia pour la mise à niveau des équipements sportifs de la station touristique Pin Rouge. On parle de l’achat d’une dameuse, une nouvelle ligne d'enneigement, d'ajouter de l'éclairage sur la piste de glissade sur tube et d'installer un système de climatisation dans le pavillon d'accueil de la station.

« Ce projet permettra d'améliorer l'offre de service et de mieux répondre aux besoins de la clientèle touristique de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine », indique le député de Bonaventure, Sylvain Roy.
Par ailleurs, M. Roy a annoncé une aide de 150 000 $ à la Ville de Chandler pour l'amélioration de la route Hamilton dans le quartier Pabos.
Nouvelles places en garderie
Vingt-neuf nouvelles places seront ajoutés au Centre de la petite enfance de la Baie, à Maria.
Il s’agit d’une nouvelle installation. Les appels d’offres seront publiés cette semaine.
Cet ajout portera à 60 le nombre de places disponibles à Maria.
Des projets à Gaspé
Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre n’est pas en reste. Il a annoncé des aides financières de 305 000 $ de la part de son gouvernement afin de soutenir la mise en œuvre de sept projets.
Le Comité de développement local de Cap-aux-Os reçoit un peu plus du tiers de ce montant, soit près de 120 000 $ afin d’embaucher un coordonnateur pour la mise en œuvre d’un programme d’activités et de l’aide pour le remplacement du système de chauffage du centre communautaire.

« Ces projets auront des retombées positives pour un grand nombre d’entreprises et d’organismes d’ici, mais également sur la qualité de vie des citoyens de Gaspé », indique M. Lelièvre.

Et dans le secteur faunique
Québec verse également 14 000 $ à divers organismes œuvrant dans le secteur de la faune.
La Réserve faunique des Chic-Chocs reçoit 10 000 $ pour une campagne publicitaire « Sur la piste de la faune gapsésienne ». L’Association provinciale des trappeurs indépendants conseil Gaspésie reçoit 1876 $ et l’Association des pêcheurs sportifs de la Bonaventure obtient 2250 $ pour organiser un camp de jeunes sur la rivière Bonaventure.

6 commentaires

Dany Brown a écrit le 21 octobre 2013

Entièrement d'accord pour que les projets Gaspésiens soient subventionnés. Démarrage d'entreprises, expansion, recherche, aucun problème. Là ou je ne suis pas d'accord, dans la situation du Québec endetté dans son ensemble, c'est que l'on se laisse endormir facilement et que finalement certain projet se retrouve constamment sous le respirateur artificiel au frais du contribuable. Prenez le rail, c'est beau, c'est rassembleur, se doit être utile, le hic est qu'il faut juste un petit 100millions pour le mettre à niveau. On en fait des choses monsieur avec un 100M$ ici en Gaspésie. Ce 100M$ dépensé là, on l'aura pas pour d'autres projets porteurs. Mais est ce qu'on est certain, quelles sont les garanties que le CN va continuer à entretenir le tronçon Matapédia, encore longtemps. Le secteur N.B. qui est à vendre n'a pas trouvé preneur, il sera peut-être démantelé. On va faire quoi avec notre bout de rail à 100M$ qui se termine à Matapédia. Pour le CN, la Gaspésie est le dernier de leurs soucis.

Marc-André St-Pierre a écrit le 21 octobre 2013

J'aime bien la logique de M. Brown et je suis d'accord avec ses propos. Déjà qu'en Gaspésie on passe pour une gang de quêteux et autres BS - qui n'existent évidemment pas en ville - ça me pose question de lire qu'on n'aurait rien si on ne quêtait pas. En fait, la question est de savoir, qu'avons-nous? J'apporte quand même une petite nuance aux propos de M. Brown. Les grandes villes carburent elles aussi aux subventions. Même les grandes compagnies comme Bombardier vivent et survivent des deniers publics. Alors, vu de cet angle, juste de cet angle, je ne vois pas pourquoi on recevrait moins qu'eux. Mais, là s'arrêtent mes concessions. En ce qui me concerne, je crois sincèrement que tout ce qui reçoit des subventions devrait produire un suivi de chaque sou dépensé. C'est notre argent. Quand je me lève le matin, je n'ouvre pas les fenêtres pour en jeter dehors. Ce qu'on permet pourtant à tous les subventionnés.

Dany Brown a écrit le 18 octobre 2013

Tien monsieur Leblanc, est ce que votre commentaire signifie que pour avoir quelque chose en Gapésie signifie qu'il faut toujours que se soit subventionner ? On est jamais capable d'avoir un équipement qui fait ses frais. Une station de ski n'est pas un service essentiel, et à ma connaissance ce projet reçu en subvention plus que l'ensemble des équipement sportifs de la Gaspésie. Juste pour te rafraichir la mémoire, les soupes populaires ont été obligé de fermé cet été faute de financement et je peux de dire que manger est plus important que faire du ski. On a fermé la Gaspésia pour des raisons de rentabilité. Alors si après avoir gobé ses millions Pin Rouge est incapable de s'organiser et qu'il faut encore remettre 150 000$ de nos taxes par année et une levée de fond de 1 million pour le remettre à flot faudrait peut être commencé à réfléchir, mais des fois la Gaspésie, c'est surprenant, c'est comme un gars qui quête pour payer son épicerie mais qui veut aller faire son voyage à Cuba parce qu'il le mérite.

Gilles Thibodeau a écrit le 18 octobre 2013

@Stéphane Leblanc Bonsoir. Je vous cite ." En passant, je ne suis pas péquiste." Est bonne !! Est Bonne !! . Être péquiste ,est-ce une maladie honteuse ou une déviation quelconque? Moi je le suis et je me porte très bien. :lol:

Stéphane Leblanc a écrit le 18 octobre 2013

J'espère que monsieur Brown est au moins résident de New Richmond pour porter ce jugement. Effectivement, c'est pas un secret que la station ne fait pas ces frais. Mais si ont pensaient toutes de la même manière, et bien ont aurais rien en Gaspésie. En passant, je ne suis pas péquiste.

Dany Brown a écrit le 17 octobre 2013

Tiens un beau cadeau pour la plus belle station de ski déficitaire du Québec. C'est sur, qu'il est difficile pour les paliers de gouvernements d'avouer publiquement qu'ils se sont trompé. !3.5 millions de subventions à même nos taxes. Entreprise largement déficitaire,; déficits encore là supporté depuis ce temps, par les payeurs de taxes de New-Richmond, qui n'ont jamais vu en cinq ans la couleur des résultats financiers de cette entreprise touristique qui opère en hiver un gros 60 jours. Bravo monsieur Roy, belle préparation pour votre prochaine campagne électorale. J'espère que vous avez pris soin, VOUS, d'évaluer la performance du Centre se Ski car vous aller peut-être, être de ceux qui aura jeté de l'argent par les fenêtres

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.