Plus de 4,3 millions $ pour contrer la pauvreté

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Le ministre responsable de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Yves Bolduc, entouré du président de la CRÉGÎM, Bertrand Berger et du député de Gaspé, Georges Mamelonet.

Le ministre responsable de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Yves Bolduc, entouré du président de la CRÉGÎM, Bertrand Berger et du député de Gaspé, Georges Mamelonet. Photo : Johanne Fournier

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, a annoncé vendredi à l’hôtel de ville de Sainte-Anne-des-Monts, un investissement de presque 4,4 millions $ à la Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Ce montant, étalé sur quatre ans, supportera les actions de lutte contre la pauvreté de la région. Récemment, si le ministre Bolduc n’était pas le bienvenu de la part de certains groupes après sa nomination au titre de ministre responsable de la région, succédant à l’ex-ministre Nathalie Normandeau, les représentants d’organismes communautaires présents à l’annonce et les élus ont réservé au parlementaire un accueil chaleureux.

Le président de la Conférence régionale des élus de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (CRÉGÎM), Bertrand Berger, dont l’organisme aura à administrer cette subvention, n’a pas caché son enthousiasme. «Ce sont des moyens supplémentaires à ce qu’on avait avant et c’est accueilli avec grand bonheur», a-t-il lancé.

Selon le directeur général de la CRÉGÎM, Gilbert Scantland, le montant accordé à la Gaspésie et aux Îles est l’un des plus généreux de toutes les régions du Québec.

«Je suis excessivement satisfait de cette annonce et très content», a, pour sa part, renchéri le député de Gaspé, Georges Mamelonet.

Soutien pour la solidarité et l’inclusion sociale

L’aide financière provient du Fonds québécois d’initiatives sociales, puisée à même une enveloppe de 115 millions $, basée sur des mesures déterminées par le gouvernement du Québec, en fonction du Plan d’action du gouvernement pour la solidarité et l’inclusion sociale 2010-2015. Le plan accordera des investissements de 7 milliards$  dans le but d’améliorer les conditions de vie des personnes défavorisées économiquement.

Les actions qui découleront de cette aide financière s’inscriront dans le cadre de l’Alliance pour la solidarité, qui encourage le partenariat local et régional. Ces partenaires travaillent présentement à la réalisation d’un plan d’action reflétant la connaissance des besoins du milieu.

La CRÉGÎM soutiendra les MRC afin d’élaborer une approche territoriale intégrée (ATI), qui vise une plus grande autonomie du milieu. «On va se partager un montant d’argent pour mieux développer la Gaspésie, a indiqué le ministre Bolduc. En créant de l’emploi, c’est la meilleure façon de se sortir de la pauvreté. La Gaspésie a déjà eu 20 % de taux de chômage. Actuellement, il est à 10,1 %. Donc, il y a eu une bonne amélioration sur ce plan.»

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.