Philippe Couillard dit oui à la cimenterie

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
L'avion de M. Couillard n'a pas été en mesure d'atterrir dimanche comme prévu en Gaspésie en raison de la météo

L'avion de M. Couillard n'a pas été en mesure d'atterrir dimanche comme prévu en Gaspésie en raison de la météo Photo : Courtoisie

PERCÉ — Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, se dit en faveur du financement public du projet de cimenterie de Port-Daniel tel que proposé par le gouvernement Marois.

La formule proposée par l'ancien gouvernement péquiste pour financer à hauteur de 450 M$ ce projet d'un milliard de dollars de Ciment McInnis (propriété du Groupe Beaudier) par l'entremise de la Caisse dépôt et placement du Québec et Investissement Québec (prêts et capital-actions), plaît à Philippe Couillard. « Soyons clairs, le projet va aller de l'avant. Les sommes engagées vont être confirmées ». Confronté au fait que son candidat dans Bonaventure, Damien Arsenault, s'est clairement dit en faveur du financement public de la cimenterie alors que le ministre sortant libéral, Sam Hamad, a émis de sérieux bémols en entrevue au FM 93 à Québec le 4 février (rapporté par le député péquiste sortant de Bonaventure, Sylvain Roy), Philippe Couillard, a mis les choses au clair. « Écoutez, on va simplement vérifier si le plan d'affaires ne nuit pas aux cimenteries déjà établies au Québec. C'est un beau projet, un projet important ».

Si l'interventionnisme d'État proposé pour la cimenterie obtient l'appui de M. Couillard, il en va tout autrement pour les 115 M$ que Québec entend investir pour l'exploration des hydrocarbures à l'Île d'Anticosti. « Le secteur privé est impliqué dans le financement de la cimenterie. Ce que je n'aime pas dans le cas d'Anticosti, c'est le fait que c'est juste l'État qui prend les risques, alors que le secteur privé reste dans les coulisses. » Si porté au pouvoir, un gouvernement libéral sous Philippe Couillard « va demander un rapport sur les personnes qui ont recommandé cet investissement parce que le risque m'apparaît très élevé », assure-t-il.

Philippe Couillard, qui nous a parlé depuis les îles-de-la-Madeleine dimanche après-midi, juge que sa Stratégie maritime sera profitable pour toute la péninsule. Concernant la réfection du rail gaspésien, il indique que son gouvernement y injecterait les dizaines de millions de dollars nécessaires pour le remettre en état pourvu que cela fasse partie « des priorités des Gaspésiens ». Enfin, Philippe Couillard se dit confiant de pouvoir reprendre les circonscriptions de Gaspé et  Bonaventure présentement aux mains des péquistes. « Je suis optimiste. Ce que je constate c'est que les gens en ont ras-le-bol d'entendre parler de référendum et de séparation. Les gens veulent entendre parler d'économie et d'emploi ».

1 commentaire

Richard Loubert a écrit le 18 mars 2014

Qui va lui poser la question..? Quel est le (deal) entre Philippe Couillard et L'Arabie Saoudite..? Quel est le (deal) entre Philippe Couillard et Arthur Porter..? DossierCouillard.com

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.