Pétrole : «j’ai parlé avec mes tripes», dit David McCallum

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
David McCallum (au micro) avait fait ses déclarations controversées lors de la manifestation pro-pétrole du 26 février, à Gaspé.

David McCallum (au micro) avait fait ses déclarations controversées lors de la manifestation pro-pétrole du 26 février, à Gaspé. Photo : Geneviève Gélinas

David McCallum, l’un des porte-parole du Regroupement pour l’avancement économique de la Gaspésie, affirme avoir «parlé avec ses tripes» quand il a dit que les «vrais Gaspésiens» souhaitent le développement pétrolier.

M. McCallum, aussi administrateur de Pétrolia, a fait ces déclarations lors d’une manifestation en faveur du développement pétrolier, le 26 février à Gaspé. Les «vrais Gaspésiens» ne doivent pas laisser «des gens de l’extérieur, des gens qui n’ont pas des noms de famille comme les nôtres» empêcher ce développement, avait-il dit en substance.

 «J’ai parlé avec mes tripes, je n’ai pointé personne. Il n’y avait pas de méchanceté derrière ça», affirme M. McCallum à GRAFFICI.CA.

«J’ai été de bonne foi. Les gens le savent eux-mêmes, dans leur cœur, s’ils sont Gaspésiens», ajoute-t-il.

Des lecteurs de GRAFFICI.CA ont qualifié de «xénophobes» les déclarations de M. McCallum.

«Je ne ferai pas d’autres commentaires pour recommencer le débat», dit l’homme d’affaires. Il précise qu’il a «dit ce qu’il avait à dire» dans un autre média.

«Très à l’aise»

En entrevue au Pharillon, M. McCallum a déclaré qu’il était «très à l’aise» avec ses propos et s’est dit «déçu de la réaction de certaines personnes qui n’ont pas compris [son] message».

Lors de la manifestation, «j’avais devant moi mon père de 81 ans et d’autres bâtisseurs de sa génération qui s’investissent dans notre communauté depuis des décennies, a-t-il déclaré à l’hebdo de Gaspé. Des familles qui, depuis trois ou quatre générations, font une différence dans l’économie de Gaspé. C’est à eux que je faisais référence.»

14 commentaires

Claude Desormiers a écrit le 17 août 2014

Je sollicite votre contribution à une étude au sujet de l’impact des technologies de l'information et des nouveaux medias sociaux sur l'émergence de l'industrie pétrolière au Québec. L’objectif de cette étude est d'analyser et de synthétiser comment les récentes technologies de la communication de l'information et les réseaux sociaux sont utilisés par les différentes parties prenantes associées à l’industrie émergente du pétrole au Québec. L'étude comparera l'efficacité des récentes technologies de la communication de l'information et les différentes méthodes utilisées par les biais des réseaux et médias sociaux par les parties prenantes sur cette question afin d’atteindre leurs objectifs. L'étude fournira également une nuance avec d'autres secteurs énergétiques et d’extractions sur l’utilisation de même technologie. Merci de suivre le lien afin de remplir le questionnaire. http://emergingquebecoilandgasindustry.weebly.com/ ou http://www.surveymonkey.com/s/ZRRZ9P9 https://www.facebook.com/pages/Claude-Desormiers-MBAc/575572255888490 Si possible, faire circuler a vos proches, amis et collègues Merci pour votre contribution! Claude Desormiers, MBAc

Bilbo cyr a écrit le 8 mars 2013

...Plusieurs ici dévient le sujet, ils vont tenter de dire que vous dites ceci ou cela...Hummm! Merci M.Pelletier d'en faire la démonstration de façon aussi éloquente...C'était quoi le sujet déjà?

Mathieu Fournier a écrit le 7 mars 2013

Il serait irresponsabe de ne pas utiliser tous les moyens pour faire obstruction à un projet qui nuirait à la santé d'une collectivité, dont des membres de ma famille.

Bilbo Cyr a écrit le 7 mars 2013

Et le sujet c'est quoi? À moins que mes yeux ne me jouent des tours, il est question ici de la déclaration maladroite de M. McCallum et de sa rétrograde perception de ce que sont les "vrais" gaspésiens. C'est un peu irresponsable de sa part de jeter de l'huile sur le feu et d'ensuite se plaindre si ça brûle. J'imagine que l'huile ne lui coute pas cher et que se chauffer les mains au feu de la division sert ses intérêts.

Mathieu Fournier a écrit le 6 mars 2013

Il est des questions où le compromis est impossible, je pense. La préservation de l'eau en est une. Et d'ailleurs, aux investisseurs en chacun de nous (parce que j'en connais peu qui sont contre la rentabilité), pourquoi ne pas voir la protection de l'eau comme un investissement, justement. Après tout : 1. On paie déjà pour l'eau, son traitement, sa distribution, sa consommation. Il serait insensé de saboter nos propres placements en investissant davantage collectivement dans sa décontamination (surtout que, par exemple, selon la Loi sur les mines, en cas de contamination, le fardeau de la preuve repose sur les épaules de la victime, c'est-à-dire le public). 2. La "valeur" de l'eau augmente parce que de plus en plus rare mondialement. 3. L'industrie touristique gaspésienne profite de l'eau (baie, rivières à saumon, etc.). Même chose pour l'industrie maricole et celle des pêches. Montrer à la face du monde que cette ressource tient à coeur aux Gaspésiens signifie beaucoup. 4. Le numéro 4 est ouvert, si vous avez des suggestions.

Gaston Poirier a écrit le 6 mars 2013

M. McCallum a parlé le même langage que nos bons amis de certains valeureux médias qui prônent la "libaaarté"... en autant que la "libaaaarté" disent la même chose qu'eux autres! En parlant avec ses trippes, il est sorti la même chose que ce qui sort biologiquement de nos trippes humaines... Depuis sa déclaration choc, je me demande encore si mon nom de famille est assez gaspésien pour pouvoir émettre des opinions en public... (sarcasme). En passant, oublions gauche-droite dans ce débat où le gros bon sens doit primer : trouvons donc le compromis acceptable entre "développement à tout prix" et "environnement à tout prix". On me fera pas accroire que l'entre-deux peut pas exister!! Entre Bilbo/Goudreau/Picard et Pelletier/Leblanc/Beaulieu, il existe quelque chose non?! Une solution de compromis pour un développement durable et acceptable, ça doit se trouver? Peut-on travailler dans cette optique et avec cette vision? Peut-on de DÉVELOPPER intelligeamment? Peut-on respecter la position de l'autre, tenter de la comprendre et tenter de trouver des compromis ACCEPTABLES?

Mike Doyle a écrit le 6 mars 2013

Laissez-moi les histoires de Gauche et de Droite... Je suis de ceux qui sont pour le développement pétrolier, mais M. McCallum quand on agit gauchement, faut ce tenir droit l'admettre et pas ce défiler ou ce mettre la tête dans le sable "bitumineux"... Vos propos n'étaient pas appropriés considérant le statut que vous vous accordez dans ce dossier.... "Porte parole". Le fait de s'excuser ne vous discréditerait pas bien au contraire...

Mathieu Fournier a écrit le 6 mars 2013

Certaines personnes pensent que l'exploitation des gaz de schiste a un impact négligeable voire nul sur l'environnement. Certaines personnes pensent aussi que l'alunissage de 1969 a été réalisé dans un studio d'Hollywood. Certaines personnes auraient intérêt à développer leur esprit critique.

Mike Doyle a écrit le 6 mars 2013

Laissez-moi les histoires de Gauche et de Droite... Je suis de ceux qui sont pour le développement pétrolier, mais M. McCallum quand on agit gauchement, faut ce tenir droit l'admettre et pas ce défiler ou ce mettre la tête dans le sable "bitumineux"... Vos propos n'étaient pas appropriés considérant le statut que vous vous accordez dans ce dossier.... "Porte parole". Le fait de s'excuser ne vous discréditerait pas bien au contraire...

P.A. Beaulieu a écrit le 6 mars 2013

@Monsieur Pelletier J'ai écrit "grossière erreur" (notez les guillemets!) J'ajoute en plus que "la gauche seule au Québec a le monopole du coeur" et que la droite est une "vilaine sans coeur"... Il me semble qu'un lecteur le moindrement attentif peut noter que je suis ironique à l'endroit de la gauche, car ses représentants peuvent se permettre un discours "du coeur" et ça passe dans problème, mais qu'on ne donne pas la même possibilité à la droite. Je suis pour le développement du secteur pétrolier en Gaspésie et le discours gauchiste en lien avec le sujet me pue royalement au nez... Consultez mon blog et vous le constaterez aisément!

P.A. Beaulieu a écrit le 6 mars 2013

Je crois qu'il y en a qui ne saisissent pas l'ironie de mon précédent commentaire...

Albert Picard a écrit le 6 mars 2013

Il est mal conseillé ce monsieur. Lorsque je l'écoute une situation me revient à l'esprit. C'est un spectacle auquel j'assistais quand j'étais très jeune. Le chien de notre voisin, un beau Braque, un mâle. Dès qu'une chienne s'approchait, il s'exitait et devenait incontrôlable. Avec une régularité pavlovienne, notre voisin le battait. Jusqu'au jour où quand il fleurait une chienne, ce pauvre Braque se mettait à courir en rond, les oreilles basses, la queue entre les jambes. Il se faisait tout petit comme pour se cacher. Ainsi on peut punir un chien pour un barreau de chaise mâchouillé. Le Braque l'aurait accepté. Par contre le désir, c'est une autre histoire. Cela me paraissait ignoble et inacceptable, parce que ce chien s'était mis à haïr sa propre nature. Il n'avait plus besoin d'être battu. Il se punissait lui-même. Le conseil que j'offre à ce monsieur, c'est d'envisager que tous les Gaspésiens ont des tripes, mais qu'ils ne pensent pas tous pareil. Le développement économique en Gaspésie, il peut librement le brandir sur une pancarte. Ça ne me cause pas de problème. Cependant à l'endos de la pancarte, il faudrait qu'il efface le nom McCallum. Ce n'est pas que son affaire.

Joseph Leblanc a écrit le 6 mars 2013

@ M. McCallum ne vous en faites pas trop, ceux qui sont contre attaquent toujours les personnes quand ils n'ont pas de fait pour appuyer leurs dire. Regarder qu'est qu'ils ont fait avec M. Caillé et M.Bouchard ils les ont démonisé dans le gaz de shale....... Pis en passant quelqu'un peut tu me dire si il y a eu un cas de contamination de l'eau pour les puit Haldimand 1 et 2 et tar point ? Et tant qu'a faire pour tout les forages depuis 1860 ?

P.A. Beaulieu a écrit le 6 mars 2013

Monsieur McCallum, Vous avez commis une "grossière erreur" en laissant votre coeur parler. Pourquoi? Parce que la gauche seule au Québec a le monopole du coeur, elle seule peut parler avec ses sentiments et jouer avec les émotions des gens. La droite elle, vilaine sans coeur, n'a pas le droit de les laisser parler, elle qui est une vendue aux intérêts des riches, elle qui est égocentrique et qui souhaite son petit confort quoi qu'il advienne de son prochain...

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.