Perquisition chez Unipêche M.D.M. de Paspébiac

Par ,
Pêches et Océans Canada et la GRC effectuent depuis ce matin une perquisition à l’usine Unipêche M.D.M. de Paspébiac.

Pêches et Océans Canada et la GRC effectuent depuis ce matin une perquisition à l’usine Unipêche M.D.M. de Paspébiac. Photo : Mathieu Galarneau

Pêches et Océans Canada et la GRC effectuent depuis ce matin une perquisition à l’usine Unipêche M.D.M. de Paspébiac.

Cette opération s’inscrit dans une enquête de plus d’un an sur des allégations de rejets de crabes en mer de plus de 95 millimètres par des pêcheurs. « Tous les crabes pêchés au-delà de cette limite doivent être conservés, même s’ils sont sales ou qu’ils ont une patte en moins. Les allégations seraient à l’effet que certains pêcheurs auraient fait du triage », explique le chef conservation et protection de Pêches et Océans pour la Gaspésie-les Îles, Jean-François Sylvestre.

Près de 35 agents et 3 gendarmes ont investi les lieux à 9h30 ce matin. M. Sylvestre ajoute que l’enquête n’est pas terminée et refuse pour l’instant de confirmer si d’autres usines ou même des navires de pêches sont dans le collimateur de Pêches et Océans. «La nature de l’enquête nous amène à l’usine pour un complément d’information. En dire plus pourrait nuire à l’investigation».

Des personnes ou entreprises reconnues coupables de ce type d’infraction encourent des amendes pouvant atteindre 100 000 $ par chef d’infraction.    

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.