Perception de l’immigration : du travail à faire en Gaspésie soutient Bertrand Berger

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le président de la CRÉGÎM, Bertrand Berger, souhaite sensibiliser la population gaspésienne à l’importance de l’immigration.

Le président de la CRÉGÎM, Bertrand Berger, souhaite sensibiliser la population gaspésienne à l’importance de l’immigration. Photo : Julie Delisle

À deux semaines de la tenue d’un forum sur l’immigration à Carleton-sur-Mer, le président de la Conférence régionale des élus Gaspésie-les-Îles (CRÉGÎM), Bertrand Berger, soutient que la perception de l’immigration dans la région est à améliorer.

En marge de l’inauguration officielle de la coopérative Rue de la Cité à Bonaventure, M. Berger a mentionné que la population gaspésienne ne comprend pas toujours l’importance de l’immigration. «Dans beaucoup de cas [plusieurs] voient ça de façon négative. On pense que ce sont des gens qui viennent nous envahir, qui arrivent avec une autre culture ou encore qu’ils viennent prendre nos jobs. Mais si on explique comme il faut qu’est-ce qu’une population immigrante, je pense que les gens vont comprendre son importance», a-t-il déclaré.

Le président de la CRÉGÎM estime que le forum sur l’immigration, qui aura lieu le 23 février à Carleton-sur-Mer sous le thème Se réunir pour mieux accueillir : une question d’avenir, constitue une excellente occasion pour sensibiliser la population au phénomène de l’immigration.

Une nécessité

Alors qu’Emploi-Québec prévoit la création de 9 000 nouveaux emplois en Gaspésie et aux Îles d’ici 2015, M. Berger soutient que l’immigration est nécessaire pour combler les besoins de main-d’œuvre dans la région. «Je ne dis pas que c’est la seule solution, mais l’immigration peut nous être d’un grand support. Ça fait des années que c’est commencé dans plusieurs endroits du Québec. Si on ne veut pas manquer le trafic, si on veut combler nos besoins, il faut s’occuper de cet aspect-là», a-t-il avancé.

Il a par ailleurs salué au passage l’importance des organismes d’accueil et d’intégration des immigrants comme Rue de la Cité à Bonaventure. «C’est essentiel pour favoriser leur intégration et leur rétention», a-t-il mentionné. Dans la région, deux autres organismes ont le même mandat, soit Le Pouvoir des mots à Gaspé et la MRC de la Haute-Gaspésie.

M. Berger espère maintenant que les deux autres MRC, Avignon et Rocher-Percé, puissent éventuellement bénéficier de ces mêmes services sur leur territoire.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.