Tourisme

Percé : vers une mise en valeur du mont Sainte-Anne

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Les gens d'affaires ont largement reconnu la pertinence de concentrer les efforts de développement sur l'aménagement et la mise en valeur du secteur du mont Sainte-Anne.

Les gens d'affaires ont largement reconnu la pertinence de concentrer les efforts de développement sur l'aménagement et la mise en valeur du secteur du mont Sainte-Anne. Photo : Thierry Haroun

La mise en valeur du mont Sainte-Anne, qui surplombe le village de Percé, a été identifiée comme une priorité par les citoyens dans le cadre d'une consultation conduite par la Société de développement économique de la municipalité.

Les gens d'affaires de Percé ont récemment été invités à s'exprimer au sujet de l'état de l'industrie touristique et des enjeux liés au développement de l'offre.

En réponse à un état de situation présenté par la Société de développement économique de Percé, les gens d'affaires ont largement reconnu la pertinence de concentrer les efforts de développement sur l'aménagement et la mise en valeur du secteur du mont Sainte-Anne. C'est du moins ce que laisse entendre le chargé de projet de l'organisme, Jean-Philippe Chartrand.

«Les gens d'affaires nous ont dit qu'ils souhaitaient voir un développement de l'offre au mont Sainte-Anne. Tout le monde y voit un bon potentiel. Et concrètement, ça veut dire améliorer le réseau de sentiers en permettant de former une boucle. Il y a des sites d'intérêt qui auraient besoin de belvédères mieux aménagés. On ne parle pas de transformer l'expérience [touristique], mais de l'améliorer. On veut également améliorer l'accès du site aux personnes à mobilité réduite.»

Gouvernance et échéancier

Le modèle de gouvernance est une réalité à prendre en considération, insiste Jean-Philippe Chartrand. «Dans ce cadre-là, il faudra faire un choix sur la gouvernance de ce territoire qui est majoritairement situé sur des terres privées mais entretenu par la municipalité.»

En janvier prochain, des propositions seront faites sur les aménagements, les modes de gouvernance et de statuts possibles à donner à ce territoire. En février, la population sera invitée à participer à des consultations sur ces thèmes. En mars, un document résumant le tout sera déposé en vue de réaliser les travaux l'été prochain, note M. Chartrand, qui se refuse pour l'instant d'avancer des  hypothèses sur le coût du projet.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.