Affaires municipales et développement régional

Percé souhaite acquérir un terrain appartenant à la SÉPAQ

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Selon la municipalité de Percé, il manquerait environ 500 espaces de stationnement pour combler la demande en saison estivale

Selon la municipalité de Percé, il manquerait environ 500 espaces de stationnement pour combler la demande en saison estivale Photo : Thierry Haroun

La Ville de Percé souhaite faire l'acquisition du camping de la Baie-de-Percé appartenant actuellement à la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ)

L’acquisition de ce site, situé au pied du mont Sainte-Anne, permettra à la municipalité d’y construire un stationnement afin de désengorger le centre du village en haute saison touristique.

D’autre part, cet espace pourra servir à l’organisation d’activités familiales afin de diversifier l’offre récréotouristique, déclare le maire Bruno Cloutier. «Cela nous permettra de décongestionner le bord de mer et, dans le même temps, de mettre des projets sur pied à l’avenir, comme des jeux d’eau ou l’organisation d’activités de loisir.»

Pourparlers

Des pourparlers ont lieu présentement entre Percé et la SÉPAQ, souligne le maire Cloutier, en ajoutant que la valeur foncière du terrain est estimée à près de 400 000 $.

Selon la municipalité, il manquerait environ 500 espaces de stationnement pour combler  la demande en saison estivale. L’acquisition du terrain de la SÉPAQ s’inscrit par ailleurs dans la politique de gestion des stationnements de la municipalité déposée il y a quelque mois.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.