Percé : les élus demandent une deuxième ambulance

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Les élus de Percé demandent à l’Agence régionale de Santé et de Service sociaux de doter son territoire d’une deuxième ambulance afin de répondre à la hausse des appels d’urgence.

Les élus de Percé demandent à l’Agence régionale de Santé et de Service sociaux de doter son territoire d’une deuxième ambulance afin de répondre à la hausse des appels d’urgence. Photo : Thierry Haroun

Les élus de Percé demandent à l’Agence régionale de Santé et de Services sociaux de doter son territoire d’une deuxième ambulance afin de répondre à la hausse des appels d’urgence.

Cette demande a été sanctionnée par voie de résolution lors de la séance publique de mardi soir à laquelle ont participé une vingtaine de citoyens. «Cette démarche fait suite à une demande et des plaintes de citoyens du secteur de Barachois, Saint-Georges-de-Malbaie et Bridgeville qui sont un peu éloignés du point de départ de l’ambulance [situé à L’Anse-à-Beaufils]», raconte le maire de Percé, Bruno Cloutier.

«Vous savez, poursuit le maire, il y a 400 à 450 départs d’ambulance par année aujourd’hui, alors qu’on en comptait environ 200 il y a dix ans. À cet époque-là, on avait fait cette même demande, soit dit en passant. Aujourd’hui, on parle de 70 à 75 appels auxquels l’ambulance n’est pas en mesure de répondre. Et dans ces cas, on a recours aux ambulances de Gaspé et de Grande-Rivière, ce qui prolonge encore le temps d’attente.»

Vieillissement de la population

Plusieurs facteurs doivent aussi pris en compte : l’achalandage touristique qui est en forte croissance depuis 10 ans, les distances et la donne démographique, tient à rappeler M. Cloutier. «Le vieillissement de la population est un facteur important à considérer. Il y a aussi la grandeur de notre territoire qui s’étend sur 70 kilomètres. Écoutez, tous les citoyens sont en droit de recevoir les mêmes services.»

La résolution a aussi été acheminée au député de Gaspé, Georges Mamelonet, et au ministre de la Santé, Yves Bolduc, également responsable de la région Gaspésie-les-Îles.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.