Percé a enfin son centre communautaire

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
De gauche à droite : Jeanne d’Arc Simoneau, Marcelle Boulé, le député Georges Mamelonet, Ginette Boulanger et Bruno Boulanger.

De gauche à droite : Jeanne d’Arc Simoneau, Marcelle Boulé, le député Georges Mamelonet, Ginette Boulanger et Bruno Boulanger. Photo : Thierry Haroun

Des citoyens et des politiciens ont assisté vendredi dernier à l'inauguration du centre communautaire de Percé qui porte le nom d’OASIS, pour oser agir socialement et individuellement.

Situé dans l'ancien bâtiment de la coopérative d'alimentation de Percé, au centre du village, l'OASIS sert désormais de carrefour et de lieu de rencontres pour la communauté. «On va faire les activités que les gens vont nous demander de faire. On va jouer aux cartes, il va y avoir des soirées de bingo, des soirées de  conférence, des soirées de cinéma, on va louer des films. Il y aura aussi des soirées de hockey le mardi soir parce qu'on aura un écran géant», explique Ginette Boulanger, une retraitée engagée dans sa communauté et qui fait partie du groupe de citoyens qui a eu l’idée de mettre sur pied ce centre.

Elle souhaite que les gens participent en grand nombre aux activités. «Écoutez, si le monde ne vient pas, je ne peux pas faire plus!»

Le maire de Percé, Bruno Cloutier, a remis à l'organisme, au nom de la municipalité, un chèque au montant de 4000 $. «On y croit nous à ce projet. C'est important d'avoir un centre communautaire à Percé. On pense souvent aux touristes, mais là on pense à nos citoyens avec ce centre.»

Bon vent à l’OASIS

Le député fédéral de la Gaspésie-les-Îles, Philip Toone, était également au lancement. «On a besoin d'activités chaleureuses, d'activités artistiques l'hiver en Gaspésie. Et ce centre pourra sûrement donner l'exemple ailleurs en Gaspésie», estime le député néodémocrate qui a coupé le ruban rouge en compagnie du maire Cloutier.

Georges Mamelonet, ancien maire de Percé (2003-2008) et député libéral de Gaspé a, pour sa part, souhaité «bon succès à l'OASIS». On notera qu’un salon de Noël est prévu au calendrier et qu’une place toute particulière sera faite aux artistes et aux artisans locaux.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.