Politique

Le péquiste Gaétan Lelièvre s’engage auprès des jeunes

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le candidat du Parti québécois dans Gaspé, Gaétan Lelièvre, et sa chef, Pauline Marois, ont annoncé qu’un gouvernement péquiste mettrait en place un plan de relance pour la Gaspésie le 7 août dernier à Percé.

Le candidat du Parti québécois dans Gaspé, Gaétan Lelièvre, et sa chef, Pauline Marois, ont annoncé qu’un gouvernement péquiste mettrait en place un plan de relance pour la Gaspésie le 7 août dernier à Percé. Photo : Image tirée de YouTube.

Le candidat du Parti québécois dans la circonscription de Gaspé, Gaétan Lelièvre, s’engage à accroître les mesures pour favoriser l’implantation et la rétention des jeunes en Gaspésie et leur implication dans les instances décisionnelles.

Le péquiste promet de mettre en place «des conditions favorables» à l’établissement et au maintien des jeunes en Gaspésie, notamment par la création d’un conseil des jeunes de moins de 35 ans, s’il est élu le 4 septembre.

Ce conseil, qui regrouperait des jeunes de la circonscription de Gaspé, aurait le mandat de conseiller le député sur les enjeux de développement régional, explique M. Lelièvre. «Son objectif serait de mieux faire connaître les préoccupations des jeunes au député pour lui permettre de développer des programmes et des politiques qui répondent au besoin des 18-35 ans», souligne le candidat péquiste.

M. Lelièvre souhaite que ce conseil soit représenté par des jeunes impliqués dans différents secteurs économiques et de toutes les allégeances politiques. «Dans tous les postes que j’ai occupés, j’ai toujours fait de la place aux jeunes. C’est ce que nous devons faire si nous souhaitons qu’ils restent dans la région», poursuit-il, ajoutant que ce conseil permettra aux jeunes «d’influencer directement les prises de position et les décisions» du député.

Bonifier les mesures en place

Le souverainiste estime par ailleurs que les incitatifs financiers en place, comme le crédit d’impôt pour le retour des jeunes diplômés qui s’établissent dans la région, doivent «demeurer et être bonifiés».

M. Lelièvre soutient cependant que le gouvernement doit aller au-delà de ce type de mesures pour s’assurer que les jeunes demeurent dans la région à long terme. «Il faut créer les conditions pour que les familles souhaitent s’établir. Le député doit donc s’assurer que les 18-35 ans s’impliquent dans les instances décisionnelles. De cette façon, il sera plus facile de mettre en place des mesures adaptées à leur réalité et leurs valeurs», martèle-t-il.

Rappelons que depuis 2003, la région de la Gaspésie-les-Îles attire plus de jeunes âgés entre 25 et 34 ans qu’elle n’en perd au profit des autres régions du Québec. Toutes tranches d’âge confondues, la région présente pour une deuxième année consécutive un solde migratoire interrégional positif.

À lire aussi

Gaétan Lelièvre défendra les couleurs du PQ dans Gaspé

1 commentaire

Sylvie Déraps a écrit le 20 août 2012

Bravo encore une fois nos jeunes sont les gens de l'avenir et c'est bien que M Lelièvre implique les jeunes dans l'avenir du Québec Vous pouvez compter sur mon vote le 4 Septembre

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.