Développement économique et exportation

La pépinière SARGIM jette 50 % de sa production

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le coordonnateur de la pépinière SARGIM à New Richmond, Denis Bujold.

Le coordonnateur de la pépinière SARGIM à New Richmond, Denis Bujold. Photo : Antoine Rivard-Déziel

NEW RICHMOND - La pépinière SARGIM de New Richmond doit se départir de quelque 750 000 plants forestiers, ce qui représente 50 % de sa production annuelle.

Le temps doux et les précipitations de pluie de février dernier ont fait fondre le couvert de neige servant à la protection des racines. Le coordonnateur, Denis Bujold, précise qu'une fois le temps hivernal revenu, l'eau accumulée s'est transformé en glace, causant des dommages irréversibles aux plants. «La neige est un très bon isolant, ce qui n'est pas le cas de la glace. Alors dès que les températures ont redescendu, les racines de plusieurs de nos plants ont gelé», explique M. Bujold.

SARGIM produit environ 1,5 million de plants forestiers chaque année pour le ministère des Ressources naturelles. La perte de 50 % de sa production est du jamais vu selon le coordonnateur. M. Bujold assure cependant que les dégâts causés par la température ne mettent pas en péril l'avenir de la pépinière et ne menacent pas les emplois, mais provoquent tout de même des pertes financières considérables. «C'est sûr que ça fait mal et que ça cause un bon trou dans le budget. Mais avec les productions plantées cette année pour récolte l’an prochain, nous serons en mesure de passer au travers», souligne le coordonnateur.

Ce dernier est actuellement en discussion avec le ministère pour tenter de trouver des solutions visant à amenuiser les impacts à court terme.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.