Politique

Pascal Bérubé renvoie Jean Charest à ses devoirs

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le député de Matane, Pascal Bérubé, continue de demander au gouvernement Charest de rappeler le projet de loi 19.

Le député de Matane, Pascal Bérubé, continue de demander au gouvernement Charest de rappeler le projet de loi 19. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Loin d'être impressionné par le discours du premier ministre Jean Charest qui était de passage dimanche pour appuyer son candidat, Damien Arsenault, en vue de l’élection partielle dans Bonaventure, le député de Matane, Pascal Bérubé, renvoie M. Charest à ses devoirs.

Rappelons que le premier ministre a défié François Legault, dont le parti politique sera lancé sous peu, de présenter un candidat dans Bonaventure pour lui permettre «de tester les eaux ici en Gaspésie.»

En réaction, Pascal Bérubé a «pris bonne note du défi lancé par M. Charest à M. Legault» en ajoutant qu’il lançait «un défi à M. Charest de rappeler le projet de loi 19 et de le faire adopter avant le déclenchement de l'élection partielle.»

Ce projet de loi vise à sauver les trois circonscriptions de l'est du Québec (Matane, Kamouraska-Témiscouata et Lotbinière) en ajoutant trois autres comtés dans la couronne de Montréal. «On se retrouve, insiste le député, dans une situation inusitée où l'on demande au gouvernement de ramener son propre projet de loi!»

Controverse autour de Blais

Confronté au fait que le premier ministre a cité le commentaire d’encouragement de l’ex-bloquiste Raynald Blais envers le candidat Damien Arsenault publié sur GRAFFICI.CA, Pascal Bérubé a tenté de minimiser la chose.  «J'ai bien lu le commentaire de Raynald Blais. Il a eu l'occasion de préciser qu’on peut en politique saluer les hommes, mais sans pour autant changer notre orientation politique. Maintenant, on est habitué avec Jean Charest qui reprend les citations qui font son affaire.»

M. Blais avait déclaré que Damien Arsenault «est une très bonne candidature. J’ai eu l’occasion de collaborer dans des dossiers avec Damien et je considère que c’est une très bonne personne, à l’écoute et d’équipe.»

M. Bérubé indique que son candidat, Sylvain Roy, est prêt pour les hostilités d’autant plus que «nos sondages internes indiquent qu’on est nez à nez» avec les libéraux dans Bonaventure. La date de l’élection n’est toujours pas connue.

1 commentaire

Richard Langlois a écrit le 1 novembre 2011

La lutte sera très intéressante dans Bonaventure. Une élection qui sera suivie de partout au Québec. Le défi de M. Legault est de présenter un candidat pertinent pour les gens.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.