Politique

Pascal Bérubé se désole des propos tenus par Maka Kotto

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le député péquiste de Matane, Pascal Bérubé, regrette les propos tenus par son collègue Maka Kotto.

Le député péquiste de Matane, Pascal Bérubé, regrette les propos tenus par son collègue Maka Kotto. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Le député péquiste de Matane, Pascal Bérubé, n’a pas apprécié les propos de son collègue, Maka Kotto, selon lesquels les électeurs de Bonaventure n’avaient pas toutes les informations nécessaires pour faire un choix éclairé lors de l’élection partielle du 5 décembre.

Rappelons que M. Kotto, député du Parti québécois dans Bourget à Montréal, a déclaré à la presse, à la suite de l’élection partielle, qu’il se demandait si les électeurs de Bonaventure disposaient de l’information générée sur la colline parlementaire et dans les grands centres comme Montréal et Québec.

Selon lui, la question se pose dans le contexte où le gouvernement Charest fait face à un taux d’insatisfaction considérable un peu partout dans la province et que les électeurs ont quand même choisi le libéral Damien Arsenault à 49 %.

Cette affirmation, qui a provoqué un tollé chez plusieurs libéraux, a aussi déplu au député de Matane, Pascal Bérubé. Celui qui a fait campagne auprès du candidat péquiste, Sylvain Roy, aurait préféré que son collègue de Montréal fasse preuve d’un peu plus de retenue. «Je n’ai pas apprécié ces propos qui ont été dits à chaud. Ce n’est pas pertinent dans le contexte», a-t-il réagi.

M. Bérubé s’est par ailleurs fait le devoir personnel d’adresser quelques mots au député de Bourget pour lui faire part de sa déception. Il assure que ce dernier «regrette» ses paroles.

Des excuses

Le député de Matane tient à s’excuser auprès des électeurs qui ont été choqués par la réflexion du député de Bourget. Il tient aussi à féliciter le nouveau député de Bonaventure, Damien Arsenault. «La démocratie s’est exprimée et il faut respecter le choix des électeurs», a-t-il déclaré.
 
Le nouveau député «déçu»

Invité à réagir à la déclaration de M. Kotto, le nouveau député de Bonaventure, Damien Arsenault, a mentionné que ses propos dépassent la «limite du raisonnable».

À l’instar de M. Bérubé, le député libéral rappelle qu’il faut respecter le choix démocratique des électeurs en ajoutant que ces derniers ont voté en connaissant les enjeux locaux et nationaux.

«Ça me déçoit que des gens associent mon élection à un manque de jugement des électeurs. C’est des propos qui alimentent le cynisme politique», a affirmé celui qui sera officiellement assermenté député de Bonaventure au cours de la semaine.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.