Politique, Transport

Pas de train de Via Rail pour un bon moment

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
L'état de 19 ponts et de ponceaux entre Matapédia et New Carlisle préoccupe toujours Transports Québec.

L'état de 19 ponts et de ponceaux entre Matapédia et New Carlisle préoccupe toujours Transports Québec. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Le niveau de sécurité du rail entre Matapédia et New Carlisle serait insuffisant, selon Transports Québec qui a analysé l'étude de la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) remise le mois dernier.

Cette analyse recommande de retarder le retour des trains de Via Rail sur le rail gaspésien.

« Ce rapport est étonnant et il est difficile à comprendre », indique d'entrée de jeu le directeur général de la SCFG, Olivier Demers.

Selon lui, le rapport conclut que les 19 ponts et ponceaux du tronçon sont dans le même état qu'à l'été 2013 et qu'ils sont toujours sécuritaires pour la circulation des trains de tous genres.

Mais Transports Québec (MTQ) n'est pas de cet avis. « Après analyse du rapport, le ministère a jugé que la sécurité sur le tronçon était jugée faible », indique la porte-parole, Sarah Bensadoun.

 La décision s'appuie sur les recommandations de la firme Roche et, selon la porte-parole, certaines recommandations n'ont pas été réalisées dans les délais prescrits. Par ailleurs, aucune analyse du risque n'a été transmise au ministère.

« Le rapport de Roche nous dit que des actions devront être prises à court, moyen et long terme pour la sécurité des ponts. Ce que le ministère conclut, dans sa lettre du 5 février, en attendant que les actions à court terme soient réalisées, il nous demande de surseoir à la reprise du transport de Via Rail », indique M. Demers.

« On a demandé à la SCFG de soumettre un plan détaillé qui va traiter de chacune des 19 structures qui fait l'objet d'une recommandation avec un délai d'exécution », ajoute Mme Bensadoun.

La SCFG prépare actuellement les études d'ingénierie et les plans de réparations. Les documents devraient être prêts au plus tard au début du printemps. Elle soumettra cette analyse au MTQ qui pourra autoriser la circulation sur le tronçon.

« On va attendre les études d'ingénierie avant de se prononcer [sur la reprise de la circulation des trains de Via Rail] », précise la porte-parole.

« Ils exagèrent chez Via Rail. Ils exigent plus de la Gaspésie que toute autre région du Canada. Est-ce qu'on est vraiment de bonne foi? Je suis porté à croire que non », dit le député fédéral Philip Toone.

« Il est presque certain que le service est perdu à tout jamais en Gaspésie », affirme sans détour le député.

Un plan B pour remplacer Via

Pendant ce temps, la Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (CRÉGÎM) travaille à un plan B si jamais Via Rail ne revenait plus en Gaspésie.

« Je suis porté, peut-être naïvement, à faire encore confiance à Via Rail », dit le président de la CRÉGÎM, Daniel Côté.

La question est sur la table à la suite de l'annonce par le Canadien National de la vente d'un tronçon ferroviaire au Nouveau-Brunswick, ce qui pourrait avoir un impact majeur sur les activités de Via Rail au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

L'utilisation du train touristique pour remplacer Via Rail vient rapidement à l'esprit. Cette solution n'est pas simple puisque le train n'est pas conçu pour effectuer un tel travail.

« C'est pour ça que je dis qu'il faut regarder cette solution comme il le faut », dit M. Côté.

Le train touristique pourrait se rendre jusqu'à Rivière-du-Loup pour amener la clientèle au train de Via Rail.

« On a des scénarios en tête pour un plan B ou un plan C. Est-ce que ça veut dire prendre des wagons de Via Rail et la locomotive du train touristique et faire un échange de wagons à Rivière-du-Loup? Présentement, on est dans la spéculation. Mais pour l'instant, Via Rail demeure le joueur dans notre tête », insiste M. Côté.

Il souligne que la Société du chemin de fer de la Gaspésie continue d'entretenir la voie ferrée afin d'assurer le retour de Via Rail dans la région, « le plan A », insiste Daniel Côté.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.