Politique

Le parc industriel de Rivière-au-Renard sera cédé à Gaspé

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Gaétan Lelièvre souhaite régler le dossier de propriété du parc industriel de Rivière-au-Renard «le plus vite possible».

Gaétan Lelièvre souhaite régler le dossier de propriété du parc industriel de Rivière-au-Renard «le plus vite possible». Photo : Nelson Sergerie

RIVIÈRE-AU-RENARD – S'il n'en tient qu'au ministre délégué aux régions et responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, le parc industriel de Rivière-au-Renard sera transféré à la Ville de Gaspé «dans les prochains mois».

Ce parc, qui appartient au gouvernement du Québec via le ministère de l'Agriculture, des pêcheries et de l'Alimentation, est géré par la municipalité depuis plus de 20 ans, de mémoire du député Gaétan Lelièvre. Ce dossier pourrait aboutir rapidement : «L'objectif était de municipaliser le parc industriel et le dossier n'est toujours pas été réglé», indique le député.

M. Lelièvre vise à conclure la transaction avec la ville et fermer le dossier rapidement : «Pourquoi ce n'est pas réglé? C'est une question de titres de propriétés qui ne sont pas tous réalisés, des aspects légaux. Il y a aussi une question financière», précise-t-il.

Québec doit environ 350 000 $ à la Ville puisque le gouvernement n'a pas versé sa part pour l'entretien et la gestion du parc depuis environ six ou sept ans : «Il y a déjà eu des retards de six-sept ans dans le passé et à un moment donné, il y a eu un déblocage. On travaille avec le MAPAQ pour verser les sommes à la ville et régler le transfert de propriété», souligne M. Lelièvre.

Il ne se risque pas à mettre un délai pour que le dossier se règle, précisant du même coup que cela se fera «le plus vite possible».

La ville confiante

Le conseiller municipal de Rivière-au-Renard, Charles Aspirault, a précisé que le parc industriel est «une pierre angulaire pour ce secteur-là ».

Il est satisfait des intentions de Québec, espérant que cela soit réglé «d'ici quelques semaines ou quelques mois».

Québec souhaite que le transfert se fasse avec des équipements en bon état pour éviter des frais à la ville. «Est-ce qu'il y aura une mise à niveau avant la rétrocession ou un transfert avec un budget annuel? Tout ça est sur la table», affirme le député.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.