Affaires policières et juridiques

Parc de la Gaspésie : le corps de Bertrand Marcotte retrouvé

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Parc de la Gaspésie

Parc de la Gaspésie Photo : Julie Delisle

Le skieur disparu dans le parc de la Gaspésie, Bertrand Marcotte, 36 ans de Pont-Rouge, a été retrouvé sans vie samedi.

Le corps a été retrouvé enseveli sous la neige à environ 1 kilomètre du refuge où il devait se rendre, dans le secteur des mines Madeleine.

Deux randonneurs qui circulaient dans le secteur ont d’abord  aperçu une tache orange à travers la neige. Bien au fait qu’un skieur était porté disparu, ils ont commencé à creuser pour finalement découvrir un corps humain.

Ils ont ensuite prévenu les employés du parc et les agents de la Sûreté du Québec (SQ), qui étaient demeurés au poste de commandement dans l’espoir de recueillir de l’information de la part des usagers du parc au cours de la fin de semaine.  

Les recherches pour retrouver le skieur avaient été abandonnées vendredi.

Un périmètre de sécurité a été érigé autour de l’endroit où le corps de la victime a été retrouvé. Un membre de la famille de M. Marcotte qui se trouvait sur place a procédé à son identification avant son transport vers l’hôpital de Sainte-Anne-des-Monts.

Pour l’instant, les causes et les circonstances entourant le décès du skieur demeurent inconnues. Le corps a été envoyé au laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale pour autopsie.

L’homme de 36 ans Québec était accompagné de cinq autres skieurs qui ont quitté le gîte du Mont-Albert dimanche matin dernier pour se rendre dans un refuge dans le secteur des mines Madeleines.

Au cours de la matinée, le randonneur est parti seul pour une randonnée en ski et n’est jamais revenu. En raison des mauvaises conditions météorologiques, la disparition de l’homme n’a pu être signalée que lundi soir aux autorités policières.

Les recherches entreprises le lendemain ont été compliquées par les fortes précipitations de neige. La SQ avait installé un poste de commandement dans le parc, et une équipe de policiers et d’employés de la SÉPAQ ont effectué des recherches terrestres en motoneige tout au long de la semaine. Deux hélicoptères avaient également été dépêchés sur les lieux. Vendredi, la SQ a abandonné les recherches.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.