Tourisme, Transport

Parc Forillon : 15 M$ pour reconstruire une partie de la 132

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
La route qui relie Cap-aux-Os à Cap-des-Rosiers n’a pas subi de travaux majeurs depuis au moins trente ans.

La route qui relie Cap-aux-Os à Cap-des-Rosiers n’a pas subi de travaux majeurs depuis au moins trente ans. Photo : Bouette et bitume

GASPÉ – Parcs Canada investit 14,9 M$ pour reconstruire les 10 kilomètres de la route 132 qui relient Cap-aux-Os à Cap-des-Rosiers, dans le parc Forillon.

« L’état du tronçon était jugé préoccupant, dit le directeur du parc, Stéphane Marchand. La surface asphaltée est lézardée en beaucoup d’endroits, et relativement endommagée, surtout sur les côtés. Ça fait au moins trente ans que la route n’a pas été reconstruite, poursuit-il, même si on s’assurait, chaque année, de faire le "patchage" nécessaire. »

Les travaux commenceront en juin et s’échelonneront jusqu’en 2016. L’emprise de la nouvelle route sera de la même largeur, « mais la surface pavée sera plus large pour permettre aux cyclistes de rouler de façon plus sécuritaire sur l’accotement », décrit M. Marchand.

Tracé modifié

La partie la plus élevée du tracé, vis-à-vis l’accès au sentier Les Crêtes, accueillera un stationnement pour les randonneurs et les visiteurs qui s’arrêtent pour observer le paysage. La route pourrait être déviée ou rehaussée près des étangs du sentier Le Castor, où les barrages causent parfois des inondations printanières.

La partie nord du tronçon, en forêt, pourrait être rapprochée de la mer et remplacer la route du Banc, qui longe la plage, mais est sujette à l’érosion. Une solution de « compromis », indique M. Marchand. « On vise à avoir un tronçon plus durable, moins sujet aux intempéries, mais d’où le visiteur voit la mer plutôt que la forêt. »

Le tronçon relie les parties nord et sud du parc, mais sert aussi de voie de communication entre les villages de Cap-aux-Os et Cap-des-Rosiers.  Il est propriété de Parcs Canada et est entretenu par Transports Québec en vertu d’un contrat renouvelé annuellement depuis 1971.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.