Politique, Affaires municipales et développement régional

Owen Bouchard se présente à la mairie de Percé

Par ,
Owen Bouchard présente sa candidature à la mairie de Percé.

Owen Bouchard présente sa candidature à la mairie de Percé. Photo : Ariane Aubert Bonn

PERCÉ – Owen Bouchard présente sa candidature à la mairie de Percé, où il désire travailler sous un mot d’ordre : transparence.

« Je suis membre des Citoyens vigilants et avec les difficultés que nous avons rencontrées au cours des derniers mois, j’ai décidé de me présenter », affirme M.  Bouchard. Les difficultés invoquées découlent de l’éviction de son groupe des assemblées publique de Percé pour, notamment, des raisons de «perte de temps». Il affirme : « Nous sommes tous désintéressés, on a toujours travaillé pour que tout soit clair pour les gens de Percé.»

Citoyens enquêteurs

« Tout a commencé avec la piscine de Percé. [Les citoyens vigilants ont] voulu faire la lumière, puis on a enchaîné avec d’autres dossiers. Plus on scrutait, plus on voyait que certains dossiers n’étaient pas en règle. Il y a eu l’émission Enquête, qui a donné des résultats publics suite à nos recherches », rappelle M. Bouchard.

Un «bon» maire…

Pour Owen Bouchard, un bon maire se rapproche d’un « bon père de famille ».  Son mot d’ordre : inclusion. Il affirme : «Un bon maire, c’est un homme qui rassemble les gens pour qu’ils soient plus conciliants entre eux et qu’ils aient un espace pour discuter. C’est aussi quelqu’un qui vulgarise l’information de façon à ce que tout le monde comprenne ce dont on parle.  Si je suis élu, je veux faire le contraire de ce qu’on a vécu : je veux donner un espace au citoyen. L’hôtel de ville doit être accessible pour que le citoyen puisse avoir des réponses à ses questions. » M. Bouchard n’était pas prêt à révéler, au moment de l’entrevue, ses projets pour Percé.

À propos du Géoparc

« Pour moi, le mont Sainte-Anne, on n’y touche pas. Tout le reste, c’est faisable », lance Owen Bouchard. Pour lui, cette montagne fait partie de l’«amphithéâtre» de Percé avec le Rocher Percé et l’Île Bonaventure. Il ajoute : « Il y a beaucoup de gens à Percé qui ne veulent pas qu’on restreigne l’accès au mont Sainte-Anne ».

« Le Géoparc, c’est un projet mobilisateur et on ne peut pas être contre ça », affirme l’aspirant maire. Cependant, le fait qu’il soit opéré par une coopérative privée inquiète M. Bouchard : «Une fois qu’on a remis les clés, on ne sait plus rien de ce qui se passe, c’est privé. C’est un risque énorme.»

Son rêve pour Percé

Graffici a tenté de savoir quel était le rêve d’Owen Bouchard pour sa communauté. Il a affirmé : « Que les gens soient heureux et que nos personnes âgées aient accès à des services auxquels elles n’ont pas accès.» Il abonde dans le sens des projets en cours, notamment celui en collaboration avec Municipalité Amie des Aînés.

9 commentaires

Nathalie Lacasse a écrit le 8 août 2013

Laissez-moi y aller de mes prédictions... Je prédit que M. Bouchard se retirera de la course à la mairie avant les élections tout comme l'avait fait son collègue des vigilants, M. Fréchette, lors des élections à la préfecture de la MRC Rocher-Percé. Bien entendu, tout comme lui, il donnera toutes sortes de défaites et dira que c'est la faute des autres. Les paris sont ouverts!

Jean-Philippe Chartrand a écrit le 7 août 2013

Heu?.... Attendez minute... Parle-t-on ici des mêmes citoyens vigilants qui souhaitaient un développement touristique contrôlé par des investisseurs de l'extérieur comme Intrawest ou le Groupe Le Massif??? Parle-t-on ici des mêmes vigilants qui proposaient que la Sépaq prenne en charge le mont Sainte-Anne (avec ce que ça implique d'expropriation)??? Parle-t-on du même Owen Bouchard qui a proposé un projet de téléphérique entre le Gargantua et le sommet du mont Sainte-Anne lors d'une séance de travail sur la capacité de support écologique de la montagne??? Aidez-moi quelqu'un, j'en perds mon latin....

Julie Gagnon a écrit le 1 août 2013

Les citoyens vigilants: groupes de retraités aigris n'ayant rien à faire d'autre que de s'opposer à ceux qui travaille pour le bien commun. Pathétique.

Julie Gagnon a écrit le 1 août 2013

Les citoyens vigilants: groupes de retraités aigris n'ayant rien à faire d'autre que de s'opposer à ceux qui travaille pour le bien commun. Pathétique.

George Tremblay a écrit le 1 août 2013

Quelle bonne nouvelle! Après l'élection municipale, le faible pourcentage de votes qu'aura reçu Owen Bouchard témoignera du fait que la population de Percé en a assez des citoyens vigilants, ce groupuscule d'individus frustrés qui tente de bloquer tous les projets de développement à Percé. Citoyens vigilants: dehors! la population de Percé ne veut pas de vous!

Francis Dumont a écrit le 31 juillet 2013

Il y aura campagne électorale pour la mairie de Percé, il faut juste espérer que la transparence dans les discours sera au rendez-vous.

Francis Dumont a écrit le 31 juillet 2013

Il y aura campagne électorale pour la mairie de Percé, il faut juste espérer que la transparence dans les discours sera au rendez-vous.

Gaëtan Essiambre a écrit le 30 juillet 2013

Si les Citoyens Vigilants de Percé ont rencontré des difficultés au cours des derniers mois aux assemblées municipales c'est que le conseil a (enfin) répondu au le ras-le-bol de la population face à leurs agissements. En effet, beaucoup de gens à Percé se disent que c'est bien beau scruter les dossiers en cours mais que le temps est venu pour que les idées fusent à Percé et que le Percéens se mettent ensemble à faire avancer la ville. Si les conseils d'administrations se suivent et ne sont pas parfaits, ils ont sûrement besoin d'un coup de pouce de la part des citoyens. Or, voilà où le bat blesse pour les Vigilants. Il est temps qu'ils s'impliquent positivement pour le futur de Percé, en amenant sur la table des propositions et des idées. Jusqu'à maintenant, ils ont beau jeu, à chercher maille et et faille en s'opposant presque automatiquement à tout nouveau projet. Ils auraient beaucoup plus de capital sympathie si, autant qu'ils mettent par défault des bâtons dans les roues, ils nous arrivaient avec des idées d'avancement pour Percé. La transparence de rien, c'est rien. Je propose un nouveau règlement pour le prochain conseil municipal: Un citoyen peut chiâler à condition qu'il amène une idée positive sur le plancher. Une proposition positive donne droit à un chiâlage. Voilà qui dynamiserait les réunions et exigerait des Vigilants d'utiliser leur intelligence et leur énergie pour nous aider.

Véronique Lambert a écrit le 29 juillet 2013

OUI À LA TRANSPARENCE !

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.