Orléans Express veut diminuer ses services

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Pour une troisième tentative en sept ans, Autocars Orléans Express veut supprimer deux de ses six liaisons quotidiennes entre Rimouski et Sainte-Anne-des-Monts, dans un sens comme dans l’autre.

Pour une troisième tentative en sept ans, Autocars Orléans Express veut supprimer deux de ses six liaisons quotidiennes entre Rimouski et Sainte-Anne-des-Monts, dans un sens comme dans l’autre. Photo : Johanne Fournier

Pour une troisième fois depuis 2004, Autocars Orléans Express s’adressera à la Commission des transports du Québec afin de faire approuver l’annulation de deux de ses six départs quotidiens dans les deux directions entre Rimouski et Sainte-Anne-des-Monts.

Le député de Matane, Pascal Bérubé, s’oppose farouchement à cette décision de l’entreprise d’autobus en annonçant qu’il participerait à l’audience de la Commission des transports afin de préserver le service.

«Comme je n’étais pas député en 2004, j’ai été le premier à mobiliser les citoyens et groupes de la région pour s’opposer à cette volonté de l’entreprise, rappelle Pascal Bérubé. Suite à la mobilisation, Orléans Express avait dû reculer. En 2007, je suis revenu à la charge comme député et l’entreprise avait encore reculé. C’est donc une troisième tentative.»

Les arguments du député en faveur du maintien du service demeurent les mêmes. Selon lui, il s’agit d’un service essentiel pour les malades ayant besoin de soins spécialisés, les personnes à faible revenu et sans permis de conduire ainsi que les étudiants et les aînés. «Nous n’avons pas de ligne ferroviaire dans la Gaspésie du Nord et le prix de l’essence ne rend pas l’automobile accessible à tous», soutient le parlementaire.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.