Orbite ouvre un centre d’information à Grande-Vallée

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Des élus, acteurs locaux et employés d’Orbite ont procédé à la coupure traditionnelle du ruban marquant l’inauguration du nouveau centre d’information et de consultation d’Orbite.

Des élus, acteurs locaux et employés d’Orbite ont procédé à la coupure traditionnelle du ruban marquant l’inauguration du nouveau centre d’information et de consultation d’Orbite. Photo : Journal Le Phare, Jacques-Noël Minville

Exploration Orbite, qui vient de changer son nom pour Orbite Aluminae, a inauguré, hier, son centre d’information et de consultation, situé à Grande-Vallée.

Ce centre a pour objectif d’informer les acteurs du milieu et la population sur l’évolution du projet de valorisation des gisements d’argile alumineuse d’Orbite. Il vise également à être à l’écoute des attentes et des besoins des communautés.

Un lien entre l’entreprise et la communauté

«Ce centre se veut le point de contact entre l’entreprise et la population locale, mentionne le président et chef de direction d’Orbite, Richard Boudreault. Il sensibilisera le milieu aux retombées socio-économiques qu’entraînent le projet dans les communautés. La présentation des étapes du projet, des occasions d’affaires, des besoins en main-d’œuvre et des échéanciers prévus seront les principaux sujets au cœur de l’information disponible dans ce lieu public.»

Le bureau du directeur des relations avec la communauté gaspésienne, André Lemieux, est situé à l’intérieur du centre. Des espaces de travail pour les équipes de professionnels qui œuvrent au développement du projet seront également disponibles.

Un autre bureau servira au projet de déploiement de la future usine d’alumine métallurgique qui devrait être construite dans la région.

Le centre d’information et de consultation d’Orbite est situé au 10 de la rue St-François-Xavier Ouest à Grande-Vallée.

5 commentaires

daniel.pilote a écrit le 4 mai 2012

une présentation power point ou équivallent détaillée sur les délais, échéances, photos, nombre de travailleur sur les chantiers ect,.... merci

Jacques-Noel Minville a écrit le 27 octobre 2011

Bonjour, merci d'avoir respecté les droits d'auteur pour la photo. On ne peut pas dire pour certains journeaux régionaux. Il y avait aucun politicien à l'ouverture des bureaux. Il y avait seulement des représentants des municipalité. Je crois qu'ils sont très discrets avec la fausse annonce faite , il ya quelques années.

Terres Rares a écrit le 25 octobre 2011

L'Allume-mines est un bélier, (ou un bouc, au choix.) Une sorte de cheval de Troie. Les terres rares ne sont pas si rares que leur nom le laisse croire. Ce qui est rare, par contre, c'est des procédés propres pour les extraires. Quand même la Chine trouve ca sale, on doit se poser des questions. Le "nouveau" procédé d'extraction, c'est quoi? Les résidus seront de quel type, en quelle quantité et traités de quelle façon? La Company va verser des salaires le temps que les actionnaires se remplissent les poches, ce qui est la moindre des choses, mais collectivement, qu'est-ce qu'on recoit en échange de la vente de notre sous-sol et de la gestion des impacts?

sylvain proulx a écrit le 23 octobre 2011

toujours encourageant d,entendre de bonnes nouvelles,j,aimerais qu,on parle un peu plus de la relation avec aluminerie allouette dans ce projet de développement, sont-ils vraiment intéressé vu que rio tinto est lui-meme producteur d,alumine. va t,il y avoir des tests prochainement avec cette entreprise, ce sont des sujets que les actionnaires aimeraient grandement entendre un peu plus parlé .félicitation a tous les dirigeants pour le travail accompli jusqu,a maintenant.

Alu1-JR a écrit le 23 octobre 2011

Pourquoi les politiciens sont-ils present a l`ouverture de ces bureaux? Le gouvernement a t-il contribuer ou est ce qu` une excuse pour faire campagne au parti Liberal? Québec devrai s`engager a leur preter les fonds qui ouvrera la grande usine d`alumine et creera plus de 1500 dans la premiere année.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.