Santé, services sociaux et communautaire

Le nucléaire à Maria : loin de la coupe aux lèvres

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Nouvellement élue administratrice de la Fondation, Nathalie Normandeau promet de se battre pour rendre disponible la médecine nucléaire à Maria.

Nouvellement élue administratrice de la Fondation, Nathalie Normandeau promet de se battre pour rendre disponible la médecine nucléaire à Maria. Photo : Thierry Haroun

Tout indique que l'implantation d'un service satellite de médecine nucléaire à Maria ne se réalisera pas à court terme, malgré la récolte d'un million de dollars de la Fondation Santé Baie-des-Chaleurs. 

Ce service spécialisé est actuellement offert à l'hôpital de Chandler, le CSSS du Rocher-Percé ayant le mandat de desservir l'ensemble de la Gaspésie. Mais depuis plusieurs années, le CSSS Baie-des-Chaleurs souhaite implanter un service satellite à l'hôpital de Maria. La Fondation santé Baie-des-Chaleurs a d'ailleurs fait de ce projet son principal objectif au cours des dernières années. Cette dernière a amassé un total d'un million de dollars pour soutenir l'établissement.

Mais les patients n'ont toujours pas accès au service. Lors de la dernière Assemblée générale de la Fondation, le directeur du CSSS Baie-des-Chaleurs, Jean-Philippe Legault, a indiqué que son organisation réévalue les besoins et la pertinence du projet, en raison des contraintes budgétaires. Il a précisé que la direction mène une consultation auprès de son personnel médical pour déterminer la suite des choses.

 

L'Agence ferme la porte

 

Alors qu'un montant annuel de 300 000 $ est nécessaire pour assurer le fonctionnement du service, M. Legault a déclaré que la balle est dans le camp de l'Agence régionale de la santé et des services sociaux de la Gaspésie-les-Îles et des instances gouvernementales. Autrement dit, aucun projet de développement ne sera entrepris au CSSS, sans un engagement financier de l'Agence. Et cette dernière est catégorique : aucun fonds ne sera débloqué pour la médecine nucléaire à Maria, d'autant plus que le service à Chandler s'est amélioré, soutient le médecin-conseil, Claude Mercier. « À l'époque, la liste d'attente à Rocher-Percé était relativement longue. Le ministère était confortable avec l'idée que l'établissement développe un service satellite, s'il s'entendait avec le CSSS Baie-des-Chaleurs. Mais beaucoup de travail a été effectué depuis, et les délais d'attente ont été réduits », souligne-t-il.

 

M. Mercier rappelle que l'Agence avait appuyé l'idée, à condition que le budget de fonctionnement soit assuré par le CSSS Baie-des-Chaleurs. Bref, l'Agence ne s'est jamais engagée financièrement. Ce dernier salue par ailleurs la réflexion entamée par la direction de l'hôpital de Maria. « La décision leur appartient. Mais si l'établissement voit que les besoins ont évolué et décide que l'argent amassé serve à d'autres équipements plus utiles pour la communauté locale, l'Agence sera très à l'aise avec ça », dit-il.

 

La Fondation maintient le cap

 

Mais les administrateurs de la Fondation gardent le cap sur leur objectif. Alors qu'elle a convaincu les donateurs pour un montant s'élevant à un million de dollars pour concrétiser le projet, ces derniers s'attendent à ce que le CSSS puisse convaincre l'Agence et le gouvernement d'implanter le service satellite. Son vice-président, Gilles Tremblay, mentionne qu'il s'agit d'une question de crédibilité pour la Fondation. « Il faut pouvoir donner des comptes. Et si on veut rester crédible, il faut livrer la marchandise », lance-t-il.

Mais si le service devait ne pas se concrétiser, les donateurs auront un droit de regard sur l'utilisation des fonds, ajoute M. Mercier. « Il faut dire que l'argent est dans les coffres, il est disponible. Mais encore faudrait-il avoir l'aval des donateurs, si le projet se modifiait ou devenait impossible », prévient-il.

 

Nathalie Normandeau persiste et signe

 

Nouvellement élue administratrice de la Fondation, Nathalie Normandeau promet de se battre pour rendre disponible la médecine nucléaire à Maria. « Les gens veulent la médecine nucléaire, alors ce sera mon cheval de bataille. La Fondation est allée convaincre les donateurs de dédier leur don pour ce projet, alors il y a une question de crédibilité dans les circonstances », pense-t-elle. 

5 commentaires

Gilles Thibodeau a écrit le 18 janvier 2014

Bonjour M.Fugère. Je vous signale qu'écrire un commentaire en lettre majuscule est un mépris des règles de la politesse. Évidemment Mme je n'ai pas l'intention de jouer hors contexte avec une personne de votre acabit . Donc si vous avez une solution à votre pourquoi ,faites en part à tout le monde nous serons ravi de vous appuyer. Une guerre de crucifix et de voile !! Non Mme ,nous vivons les retombées de nos refus passés. Ce n'est pas l'esprit de clocher que vous voulez enterrer Madame , non c'est plutôt le passé. Avant de terminer Madame j'ai une question pour vous puisque vous parlez d'esprit de clocher . Dites -moi à quel candidat le Préfet de votre M.R.C donna son appui ,lors de l'élection à la présidence de la C.R.É ?

Johanne Fugère a écrit le 18 janvier 2014

M. Thibodeau, il y a en ce moment au Québec une guerre de voiles et de crucifix. POURQUOI NE PAS EN PROFITER POUR ENTERRER NOTRE ESPRIT DE CLOCHER. Le but de mon intervention était d’amener des SOLUTIONS.

Gilles Thibodeau a écrit le 17 janvier 2014

Bonsoir.@ Johanne Fugère . Bonne question Mme pourquoi? Le jour où la réponse vous sera acquise S.V.P. ayez l'obligeance de la publier beaucoup de gens sauront l'apprécier. Encore une fois Mme Normandeau veut tout ramener dans la Baie des chaleurs .Mme Normandeau devrait se rappeler du rapport Genet, c'est à ce moment qu'elle aurait dû signer et persister pour la MRC du Rocher Percé, Gilles Thibodeau Pabos.

Johanne Fugère a écrit le 17 janvier 2014

Pourquoi ne pas plutôt investir dans les soins a domicile qui sont un besoin criant pour notre population vieillissante ?

Gilles Thibodeau a écrit le 17 janvier 2014

Bonjour. "Nathalie Normandeau persiste et signe" Ouf!! ça c'est impressionnant. Nouvellement élue , des fleurs avec ça et élue par qui ? Évidemment si c'est la volonté populaire je m'incline .Tout indique que l'implantation d'un service satellite de médecine nucléaire à Maria ne se réalisera pas à court terme et cela est tout à fait normal . Mme Normandeau cite Chandler . moi je vous cite ceci Mme .Les autorités régionales de la santé et le député de Bonaventure, Sylvain Roy ont inauguré mercredi l'unité satellite d’hémodialyse à l'hôpital de Chandler. Pas moins de sept ans d'efforts et de concertation ont été nécessaires pour faire aboutir ce projet , oui sept ans et de ces sept ans. cinq ans sous la gouverne de Mme Normamdeau. Pour ce faire des gens ont persisté , ils ont signé et ils se sont battu , maintenant c'est à votre tour d'avoir la même persévérance. Bonne chance.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.