Politique

Le NPD lance une campagne contre les conservateurs

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le député fédéral de la Gaspésie-les-Îles, Philip Toone, à New Richmond, lors du lancement de la campagne néo-démocrate «Notre région abandonnée par Stephen Harper».

Le député fédéral de la Gaspésie-les-Îles, Philip Toone, à New Richmond, lors du lancement de la campagne néo-démocrate «Notre région abandonnée par Stephen Harper». Photo : Antoine Rivard-Déziel

Le Nouveau Parti démocratique du Canada lance une campagne contre le gouvernement Harper dans laquelle il accuse les conservateurs de mettre en péril l’avenir des régions. 

Le coup d’envoi de cette offensive a été donné dimanche simultanément aux quatre coins du Québec, dont à New Richmond par le député fédéral de la Gaspésie-les-Îles, Philip Toone.

Le nom de la campagne, «Notre région abandonnée par Stephen Harper», tourne en dérision le slogan utilisé par les conservateurs lors des élections fédérales de 2011, «Notre région au pouvoir».

«Les conservateurs s’étaient présentés comme les défenseurs des régions. Mais depuis ce temps, ils n’arrêtent pas de les pénaliser. Ils ont abandonné l’industrie forestière et saccagé le programme d’assurance-emploi. En Gaspésie, les investissements ne sont pas au rendez-vous et des emplois fédéraux ont été coupés. Les conservateurs s’attardent à attaquer les régions», a déclaré Philip Toone.

Le parti néo-démocrate distribuera des pancartes ornées du slogan de la campagne et d’une photo de Stephen Harper dans certaines régions de l’Est du Canada. Ces affichent s’apparentent d’ailleurs aux pancartes utilisées par le Parti conservateur au printemps 2011. Un site Web expliquant les conséquences des politiques fédérales dans les régions a également été mis en ligne.

Les cibles

L’opposition officielle mettra l’accent sur la réforme de l’assurance-emploi, la centralisation des bureaux de l’Agence de développement économique Canada et la coupure de postes régionaux dans la fonction publique pour convaincre les citoyens de ne pas voter pour les conservateurs lors du prochain scrutin.

«Le but ultime est que ce gouvernement perde le pouvoir», a poursuivi M. Toone, avant de préciser que les circonscriptions représentées par un député conservateur et où l’industrie saisonnière occupe une place importante seront ciblées.

«Nous souhaitons une campagne généralisée à l’ensemble de l’Est du Canada. Au Québec,  il y a peu d’élus conservateurs, mais dans les Maritimes, des pertes pourraient leur faire mal», a dit M. Toone, ajoutant qu’il souhaite mobiliser les syndicats, les chambres de commerce et les travailleurs. «Nous avons réussi une importante mobilisation contre la réforme de l’assurance-emploi. Nous pouvons maintenant le faire contre les autres politiques», pense le néo-démocrate.  

Pas une campagne négative, dit Toone

Alors que plusieurs néo-démocrates avaient reproché au Parti conservateur d’attaquer le chef de leur parti, Thomas Mulcair, avec des publicités agressives l’été dernier, le député fédéral soutient que la présente campagne n’est pas de la publicité négative. «Nous n’attaquons pas des individus personnellement, mais plutôt des politiques. Nous souhaitons seulement rappeler à la population que les conservateurs ont renié leur promesse de s’occuper des régions», a-t-il déclaré. 

Réaction de Christian Paradis

Par voie de communiqué, le ministre de l’industrie, Christian Paradis, a qualifié l’initiative des néo-démocrates de «campagne de désinformation».

À son avis, le gouvernement conservateur se concentre sur «la véritable priorité» des citoyens, soit «la croissance économique et la création d’emplois». M. Paradis estime que le Nouveau Parti démocratique «continue de s’opposer» à «aider» les économies régionales. 

4 commentaires

nicole bouchard a écrit le 6 mars 2013

harper et marois n ont aucun.respect pour les familles.les familles le lendrmain des elections toutes leurs promesses pour eliminer la pauvrete sont fausses avec leurs gros salaires payer avec nos taxes ils ne se privent pas eux.merci a m.philip toone il peut nous fournir une veritable information sur les intentions du gouvernement envers les gens de notre region.m layton serais fier de vous

Gaston Langlais a écrit le 4 mars 2013

Bonjour, Il est vrai que le gouvernement conservateur abandonne les régions de la même façon que les gouvernements précédents l'ont fait. Depuis plus de trente ans, je publie des textes de fond concernant les aspects économico-socio-politiques de notre région gaspésienne. J'ai travaillé en même temps au développement de plusieurs entreprises locales et régionales. Puis, j'ai sollicité le siège de député du comté sous la bannière conservatrice aux élections générales de 2006. J'ai récolté lors du scrutin de 2006, 32.2% des votes exprimés, le meilleur résultat à l'Est de la ville de Québec. Je me suis mis résolument au travail dès le lendemain de l'électionn, croyant que le support politique exprimé par les électeurs et les électrices de Gaspésie - Les-Iles-de-la-Madeleine pouvait bénéficier d'une juste considération à Ottawa. Les autorités du Parti conservateur m'ont fait savoir de me taire et de travailler plutôt à bätir le membership du Parti dans ma circonscription tout en ramassant le plus de fonds qu'il est possible de faire. On m'a offert de dépêcher M. Jean-Pierre Blackburn (alors ministre) moyennant un cachet de 500$ par personne désireuse de lui parler. Il n'en fallait pas plus pour "starter" la guerre. Le PC m'a alors mis à la porte six mois à peine après les élections générales de janvier 2006. Le PC m'a prouvé largement pendant cette courte période qu'il n'avait strictement aucun respect pour les gens comme nous, les gens des régions. Le NPD avec M. Philip Toone est pleinement justifié de fournir une véritable information sur les intentions du gouvernement Harper envers les gens que nous sommes. Gaston Langlais - Gaspé.

Joseph Leblanc a écrit le 4 mars 2013

Dans notre région on a même pas besoin de Harper pour bloquer des projets. Nous avons des groupes organisés pour ça hein ................

Louis Michaud a écrit le 4 mars 2013

Bien tant mieux pour ce qui se passe! Là, si le déclic ne se fait pas pour que le restant des provincialistes ne veuillent pas "abandonner "le canada je n'y comprendrai plus rien! J'en sais aliéné de leur histoire mais de là à ne pas dégriser des effets de leur écran cathodique pour sortir et nous sortir dehors ce canada faudrait être sombré dans état catathonique!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.