Nouvelle saison pour le Centre d'avalanche

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le Centre d'avalanche de la Haute-Gaspésie a lancé sa toute nouvelle saison hivernale le premier décembre dernier. Prévention et formation sont à l'ordre du jour.

Le Centre d'avalanche de la Haute-Gaspésie a lancé sa toute nouvelle saison hivernale le premier décembre dernier. Prévention et formation sont à l'ordre du jour. Photo : Courtoisie

Le Centre d'avalanche de la Haute-Gaspésie a lancé sa toute nouvelle saison hivernale au début du mois de décembre. Prévention et formation sont à l'ordre du jour cette année.

Pour une première fois, des cours de sécurité en avalanche pour motoneigistes seront dispensés les 21-22 et 24-25 janvier prochain sur le territoire d’Adrénaline Hors Piste à Mont-Louis. Pour l’occasion, un formateur de l’Ouest canadien sera embauché et jumelé à un instructeur bilingue de la région.  

Les cours se dérouleront en classe et sur le terrain et permettront aux participants d’apprendre les bases de la sécurité comme la nature et la formation  des avalanches, le terrain avalancheux, la planification d’une sortie, les outils d’aide à la décision ainsi que la recherche et le sauvetage.  

Pour Dominic  Boucher, directeur  général  du  Centre  d’avalanche,  l’organisation  de  telles  formations  constitue  une  occasion unique  d’augmenter  la  sécurité  en  avalanche auprès d’une nouvelle communauté d’utilisateurs de l’arrière-pays en plus de favoriser  le développement durable de l’industrie de la motoneige hors-piste dans la région. «Oui il y a du danger quand on s'aventure en dehors des pistes battues et lorsqu'on se retrouve sur une pente de plus de 25 degrés couverte de poudreuse. Il y a souvent là un potentiel d'avalanche. En plus, la pratique de ce type d'activité connaît une forte croissance. Donc on estime que cette formation sera utile.»

Prévisions

Le Centre d'avalanche publiera cette année encore un bulletin de prévisions des avalanches dans les Chics-Chocs sur une base hebdomadaire. «Ces bulletins informent les gens sur les conditions en montagne ainsi que les niveaux de danger», souligne Dominic Boucher.

Ce dernier rappelle par ailleurs que tous les ans «il y a entre 5 et 10 accidents qui surviennent et qui peuvent causer la mort. Depuis l'an 2000, il y a eu trois décès liés à des avalanches dans la région; deux coup sur coup dans la même semaine en mars 2000 et un autre en avril 2009.»

Financement

Pour l'année 2011-2012, le Centre d'avalanche a réussi à boucler son budget qui totalise 225 000 $, dont 25 000 $ de la CRÉGIM, 50 000 $ de la Sécurité publique et 50 000 $ du ministère des Ressources naturelles.

Le Centre travaille également à signer des ententes à plus long terme avec ses partenaires réguliers afin d'assurer son avenir. Quatre personnes y travaillent à temps plein en haute saison hivernale.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.